Processus électoral. CENI-MLC: Eve Bazaiba a déposé les correspondances de JP Bemba confirmant les mandataires

par -
0 789
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Après le changement intervenu à la tête du Mouvement de Libération du Congo (MLC), suite à la nomination du Gouvernement de cohésion nationale, Eve Bazaïba, Secrétaire générale de ce parti politique de l’opposition a déposé hier à la CENI les correspondances du président Jean-Pierre Bemba, confirmant ses mandataires à la Centrale électorale

* La députée nationale Eve Bazaiba a, à la même occasion, félicité la publication du calendrier électoral global, parce qu’elle est parmi les personnalités politiques qui l’ont voulu. Elle souhaite que la CENI soit attentive à toutes les observations ayant trait à la bonne marche du calendrier électoral global

Beaucoup d’eau ont coulé sur le moulin du Mouvement de Libération du Congo (MLC) après la nomination du Gouvernement de cohésion nationale, le 07 décembre 2014 par le président de la République, Joseph Kabila Kabange. Et ce, conformément à sa promesse faite au peuple lors de son discours à la nation le 23 octobre 2013, consistant à concrétiser sa politique d’ouverture prônée du reste depuis son investiture, celle de mettre en place un Gouvernement de cohésion nationale.

De l’entendement du Chef de l’Etat, ce Gouvernement devait comprendre en son sein aussi bien des représentants de la Majorité que ceux de l’Opposition et de la société civile et devrait avoir pour missions prioritaires le rétablissement de la paix et de l’autorité de l’Etat à travers le pays, la consolidation de la cohésion nationale, la poursuite de la reconstruction, l’appui au processus de décentralisation et à l’organisation des élections, et l’amélioration des conditions sociales des populations.

C’est dans le respect de cette ligne de conduite du président de la République que quelques membres du MLC ont été nommés à de très hautes responsabilités. Il s’agit de Thomas Luhaka, ex-Secrétaire général du MLC auquel il a été confié les fonctions de ministre en charge des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ; Germain Kambinga, ministre de l’Industrie et Omer Egwake, ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat. Des nominations qui n’ont pas été du goût du MLC, qui a par la suite demis de leurs fonctions ses membres appelés au Gouvernement central.

Du dépôt proprement dit des instruments

Une vue de l’échange entre les deux délégations/Ph. CENI

Comme nous venons de le dire, ce mouvement ne pouvait créer qu’une situation que seul le président national de ce parti, Jean-Pierre Bemba Gombo, devait trouver solution. Ceci, parce que certaines langues ne cessaient d’affirmer que le MLC a désormais deux têtes et on ne sait pas laquelle dirige actuellement le parti.

C’est ce qui justifie l’échange hier entre le bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), au siège de la Centrale électorale, avec une délégation du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Conduite par Mme Eve Bazaïba, la délégation du MLC est venue déposer des correspondances de ce parti politique à la CENI. « Nous sommes venus déposer les correspondances venant du président du MLC, Jean-Pierre Bemba auprès de la CENI. Il s’agit de confirmer les mandataires », explique-t-elle.

Réagissant à une question sur le calendrier électoral, Mme Eve Bazaïba a répondu en ces termes : « Nous nous sommes félicité du calendrier global parce que nous sommes parmi les personnalités politiques qui ont voulu avoir ce calendrier ». Elle a poursuivi en souhaitant que la CENI soit attentive à toutes les observations ayant trait à la bonne marche du calendrier électoral : « Mais parce que la majorité et l’opposition en RDC ont décidé de gérer la chose publique conformément à notre constitution, c’est-à-dire, de manière démocratique, à ce stade nous avons encore besoin de la CENI, comme une institution force tampon au milieu du village pour nous aider donc à accéder démocratiquement au pouvoir ».

Disons que le Bureau de la CENI a été conduit par le Vice-président, M. André Mpungwe qu’accompagnaient le Rapporteur, M. Jean-Pierre Kalamba et Mme Elodie Ntamuzinda, membre de l’Assemblée plénière chargée du suivi du Comité de Liaison avec les partis politiques.

Fini la polémique

Pendant longtemps, nombreux sont certaines personnalités du MLC et autres qui ont contesté la validité du document nommant la députée Eve Bazaiba comme Secrétaire général du MLC. Et ce, même s’ils étaient signés par le président de ce parti politique de l’opposition Jean-Pierre Bemba Gombo.

Mais avec le dépôt des correspondances à la CENI, après bien sûr le ministère de l’Intérieur, la polémique n’a plus lieu d’exister. Les membres MLC devront désormais se ranger derrière cette vaillante femme, si effectivement ils veulent le bonheur de leur parti politique. Car en République démocratique du Congo, lorsqu’un chef d’un parti politique a décidé, on se tait. Sinon, les mécontents n’auront d’autres choix que d’embrasser la porte. C’est-à-dire démissionner du parti.

(L’Avenir)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse