Processus d’enrôlement et identification: Kinshasa attend plus de 6 millions d’enrôlés

par -
0 445
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Barumbu, Gombe, Kinshasa et Lingwala débutent ce dimanche 28 mai

 

La cérémonie du lancement officiel du processus d’enrôlement dans le Ville province Kinshasa, débute ce dimanche 28 mai 2017. Cependant, hier jeudi 25 mai 2017, André Kimbuta,  Gouverneur de la Ville province de Kinshasa, en présence du Rapporteur Adjoint de la Ceni, a invité  plus de 350 chefs des quartiers des communes de Kinshasa, à la Salle de Conférence internationale des Affaires étrangères. Le but de la rencontre consistait à les sensibiliser par rapport au processus d’enrôlement qui commence ce dimanche 28 mai. Quatre communes sont visées pour ce lancement, notamment Gombe, Barumbu, Lingwala et Kinshasa.

Il faut donc dire que le processus avait débuté le 31 juillet 2016, plus précisément dans la nouvelle province du Nord Ubangi, comme province pilote, en suite l’opération s’est déroulée dans les 13 autres provinces, notamment le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri, le Haut Lomami, le Haut Katanga, Lualaba, Tanganyika, Maniema, Tshuapa, Sud Ubangui, Mongala et Equateur. Dans ces 13 provinces, la Ceni a enrôlé 23 millions d’électeurs, avec un faible taux d’enrôlement de femmes, soit 42% contre 52% des hommes, avait souligné le Rapporteur  Onésime Kukatula.

La deuxième phase opérationnelle prend les 13 autres provinces, notamment le Bas Uélé, le Haut Uélé, la Tshopo, Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï-Oriental, Kwilu, Kwango, Maï Ndombe, Kongo Central et Kinshasa.

Cette dernière qui compte plus de 12 millions d’habitants, entend offrir à la Ville plus de 4 millions, à en croire les estimations de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Laquelle estimation mise en cause par le premier citoyen de la Ville, André Kimbuta. Le gouverneur a sensibilisé à l’occasion les chefs des quartiers et leurs adjoints des 24 communes de Kinshasa à faire plus de 4 millions. « Je vous ai convoqué par rapport à la correspondance de la Ceni m’adressée par rapport à l’enrôlement dans la Ville de Kinshasa. Je vous ai convoqué parce que, vous avez une grande responsabilité du fait que nous avons levé l’option avec les responsables de la Ceni par rapport à l’identification des électeurs dans notre ville. Pour l’instant, la première province qui a enrôlé plus d’électeurs est le Nord-Kivu », a relevé le Gouverneur de Kinshasa.

Dans son franc parlé, il a exhorté les chefs de quartiers et leurs adjoints à mobiliser et sensibiliser leurs agglomérations dans le but d’avoir plus d’électeurs. Et le quartier qui aura enrôlé plus d’électeurs, une prime de 10 milles dollars lui sera réservée ; le deuxième quartier aura 5 milles dollars et le troisième 2500 dollars. Cette compétition électorale aux allures d’une rencontre sportive excite davantage les chefs de quartiers, dès le lancement officiel ce dimanche 28 mai, de leurs administrés à l’enrôlement. « Comme nous avions organisé le concours de la propreté à Kinshasa, ainsi je vais primer les quartiers qui auront enrôlé davantage. L’enrôlement dépend de pourcentage. Il n’est pas dit que si Kimbanseke a deux millions, et qu’on enrôle 600.000 ; et que Ngaba qui a deux cents milles fait enrôler 180.000. C’est celui qui a plus de pourcentage qui sera primé», a-t-il renchéri. D’ajouter que ces primes seront remises aux bourgmestres, aux bourgmestres adjoints, aux chefs de quartiers, aux chefs de quartiers adjoints, et aux chefs des rues qui ont milité auront cette enveloppe.   

Kinshasa doit dépasser le Nord-Kivu

Comme dit ci-plus haut, la Refonte du Fichier Electoral tient compte de nouveaux majeurs à partir de l’âge de 16 ans, a dit le Rapporteur Adjoint Kukatula Onesime. « Nous avons le pari de relever le défi ici à Kinshasa. Notre capitale compte plus de 12 millions d’habitants. Il est judicieux que nous dépassions le cap de 4 millions projeté par la Ceni. Avec votre concours, vous les Chefs de quartiers et les adjoints de faire plus de 6 millions d’électeurs, et Kinshasa doit toujours être le premier. Si le Nord-Kivu a atteint 4 millions, Kinshasa doit faire plus », a-t-il stimulé les chefs de quartiers des 24 communes de Kinshasa.

Pour le Gouverneur, l’estimation de 6 millions ne doit nullement pas être un slogan, mais un défi à relever ensemble avec les chefs de rues et des avenues de motiver les Kinois à s’enrôler massivement. Plus on s’enrôle, plus on aura les sièges à la députation nationale, à la députation provinciale et au conseil communal local, a indiqué le gouverneur de Kinshasa.     

Etat des lieux du processus électoral

Pour le Rapporteur Adjoint Onésime Kukatula, après deux semaines de lancement des opérations d’enrôlement et identification dans les autres provinces citées ci-haut, Kinshasa reste le dernier comme miroir du pays. Selon les prévisions qui ne tiennent pas compte des nouveaux majeurs, Kinshasa attend 4.413.038 électeurs. La Ville a cette spécificité, a-t-il fait remarquer, du fait qu’elle est vaste ; elle dispose de 24 communes et plus de 350 quartiers. « Première spécificité de la ville de Kinshasa, ce que chaque commune est une circonscription électorale. Ce qui est différent des autres communes des provinces. Rien que par cette spécificité, les chefs des quartiers ont le devoir de dépasser les autres provinces », a-t-il indiqué.

A ce jour, a révélé le Rapporteur Adjoint de la Ceni, les statistiques indiquent que la Ceni a atteint le nombre de 23 millions d’enrôlés, dans les 13 premières provinces. Or, la Ceni attend 41 millions d’électeurs dans l’ensemble de la République, dont elle est a 57% de réalisation sur ses prévisions. Par rapport à la prévision dans les 13 premières provinces, les femmes ont atteint 42% et les hommes 52%. Or, la réalité sociologique révèle que les femmes sont plus nombreuses que les hommes, mais à l’enrôlement, la réalité du fichier électoral, elles sont moins. « L’Enrôlement est semblable à la compétition sportive, entre provinces, entre territoires, entre communes et entre secteurs. C’est pourquoi il y a une prime pour les chefs de quartiers. A la députation nationale, les élus sont à 500, tandis qu’à la députation provinciale cela dépend de nombre d’enrôlés », a-t-il rappelé. Il a exhorté en outre les chefs de quartiers de faire en sorte que les électeurs de telle ou telle agglomération ne s’enrôlent pas dans les quartiers voisins.

Statistiques des prévisions par commune

Funa: Bandalungwa : 128.862 électeurs attendus, avec 16 Centres d’inscription ; Bumbu : 135.146 électeurs attendus, avec 18 Centres d’inscription ; Kalamu : 188.698  électeurs attendus, avec 33 Centres d’inscription ; Kasavubu : 83.191  électeurs attendus, avec 13 Centres d’inscription ; Makala : 144. 902  électeurs attendus, avec 42 Centres d’inscription ; Ngiri Ngiri : 86. 744 électeurs attendus avec 15 centres d’inscription ; Selembao : 204.210 électeurs attendus avec 37 Centres d’inscription.

Lukunga : Barumbu : 95.599  électeurs attendus, avec 10 Centres d’inscriptions ; Gombe : 33. 461  électeurs attendus, avec 10 Centres d’inscriptions ; Kinshasa : 95.777  électeurs attendus, avec 10 Centres d’inscriptions ; Kintambo : 71.342  électeurs attendus, avec 12 Centres d’inscriptions ; Lingwala : 62.145  électeurs attendus, avec 33 Centres d’inscriptions ; Ngaliema 479.868  électeurs attendus, avec 68 Centres d’inscriptions ; Mont Ngafula 226.433  électeurs attendus, avec 53 Centres d’inscriptions.

Mont Amba : Kinsenso : 177.648  électeurs attendus, avec 413 Centres d’inscriptions, Lemba : 222.117  électeurs attendus, avec 42 Centres d’inscriptions ; Limete : 303.422  électeurs attendus, avec 50 Centres d’inscriptions ; Matete : 151.986  électeurs attendus, avec 28 Centres d’inscriptions ; Ngaba : 107.607  électeurs attendus, avec 29 Centres d’inscriptions.

Tshangu : Kimbanseke : 547.835  électeurs attendus, avec 157 Centres d’inscriptions ; Maluku : 116.624  électeurs attendus, avec 88 Centres d’inscriptions ; Masina : 384.806  électeurs attendus, avec 87 Centres d’inscriptions ; Ndjili : 210.447  électeurs attendus, avec 26 Centres d’inscriptions ; Nsele : 153.674 électeurs attendus, avec 78 Centres d’inscription.

Donc, Kinshasa a 969 Centres d’inscription avec 4.413.038 électeurs attendus. A l’occasion, les électeurs doivent se munir de l’ancienne carte d’électeurs, ou du passeport, soit de son permis de conduire, et/ou de l’attestation de nationalité. Par contre, les nouveaux majeurs doivent, en dépit des cartes d’élèves ou d’étudiants, avoir deux témoins qui doivent attester leur identité.

Il a été instruit aux chefs de quartiers et leurs adjoints de donner priorité aux personnes à mobilité réduite, aux femmes enceintes, à celles qui portent les bébés, aux personnes de troisième âge, etc.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse