Processus de pacification au Kasaï-Central: E. Shadary encouragé par Clément Kanku

par -
0 364
Poignée de mains entre le VPM E. Ramazani Shadary et Clément Kanku
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le cadre du processus de pacification de la province du Kasaï Central, et partant d’autres provinces voisines affectées par les actes terroristes perpétrés par les groupes opérant sous le label Kamwina Nsapu depuis plusieurs mois, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a reçu hier mercredi, au cours d’une audience, un soutien de taille d’un notable et élu de Dibaya, actuellement ministre sortant de la Coopération au Développement, Clément Kanku Bukasa, qu’accompagnaient certains  notables du coin.

Il était venu remercier le n°1 de l’Intérieur et Sécurité pour les efforts entrepris pour le retour de la paix dans l’espace kasaien et surtout pour le dialogue avec la famille régnante comme mode de résolution, de ce conflit qui a fait couler beaucoup de sang de part et d’autre, mais qui appelle à ce jour une assistance humanitaire considérable du Gouvernement central. Elu de Dibaya, Clément Kanku appelle les filles et fils du Grand Kasaï à soutenir le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité dans l’accomplissement de la mission lui confiée par le chef de l’Etat.

« Nous sommes venus rencontrer le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, sur le processus de pacification qu’il a engagé au Kasaï-Central. Ce processus a déjà porté des fruits. Certes, pas assez, mais un grand pas a été franchi, dans la mesure où il y a un dialogue qui a déjà été amorcé avec la famille régnante. Un dialogue qui a donné des signaux positifs, par rapport à la disposition de la famille régnante de trouver une solution pacifique », dit-il, avant d’ajouter qu’il y a un dialogue qui est engagé aussi avec certains groupes, parce qu’il y a des jeunes qui viennent pour déposer les armes, engagés dans ce processus de pacification de la province du Kasaï Central.

Et de renchérir que nous voulons l’encourager à continuer à dialoguer, une démarche qui va porter des fruits, parce que nous attendons, surtout qu’il y a des gens disposés à revenir aux bons sentiments. « Nous avons aussi voulu relayer des pleurs. Vous savez qu’il y a eu une tragédie dans les communes comme Nganza, Kamayi, Katoka, …, un peu partout les gens pleurent, les gens sont dans une situation de détresse. Nous l’avons demandé de mettre son prochain séjour à profit au Kasaï Central pour permettre à ceux qui avaient quitté, de revenir dans leurs maisons, pour avoir une vie normale », martèle Clément Kanku, qui avoue qu’il a demandé au VPM que les droits humains soient respectés, parce que la population a besoin que l’on respecte ses droits.

Mais aussi, nous avons un message à l’endroit des notables, des leaders d’opinion (pasteurs, prêtres, des élus, de tous ceux qui ont un mot à dire), nous devons nous liguer comme un seul homme pour apporter un message de paix, pour amener nos populations à revenir sur la voie de la pacification, la voie du dialogue. Quelque soit le problème que l’on peut avoir, le seul moyen aujourd’hui indiqué pour trouver la solution, c’est le dialogue. Voilà une audience qui satisfait plus d’une personne, surtout ceux qui se demandaient pourquoi l’implication de Clément Kanku n’était pas aussi claire. Il aura alors démontré qu’il est celui qui maîtrise la situation de ce coin de la République.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse