Procès contre les ADF: Deux chefs coutumiers accusés dans l’enlèvement de 3 prêtres de Mbau

par -
0 169

Le Chef de la Chefferie de Watalinga, Mwami Saambili Bamkoka Roger (57ans) et le Mwami Nkayalwa Etienne, Chef des villages de Ndama dans la même chefferie, sont inculpés par le Ministère Public pour crime contre l’humanité par déportation et enlèvement et pour participation à un mouvement insurrectionnel.  C’est dans le dossier instruit sous le n° RP.164/017 par la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu siégeant en chambre foraine à BENI que les deux coutumiers comparaissent.

Mwami Roger SAAMBILI avait déclaré la Cour incompétente de le juger. Il se disait jouir des immunités de poursuites et des privilèges de Juridictions.  Mwami Saambili Bamkoka prétendait être Officier de l’ordre national, Héros Kabila-Lumumba.  Le Ministère Public avait mis Mwami Saambi au défis de prouver ce dont il se prévalait, en produisant à la Cour l’Ordonnance du Chef de l’Etat l’élevant à la catégorie des Héros Nationaux.

Le Général-Major Timothée Munkuntu Kiyana, Officier du Ministère Public avait pour sa part soutenu que l’acte ou la médaille que brandissait Mwami Saambili était plutôt une simple «attestation de mérite civique» décernée à certains fonctionnaires publics. Il avait précisé que cela n’avait rien à voir avec l’élévation à l’ordre national des Héros Kabila-Lumumba qui est toujours sanctionnée par Ordonnance du Chef de l’Etat.

Au cours de l’audience de ce jeudi 16 mars, Mwami Saambili a déclaré à la Cour qu’il confondait l’acte et la médaille de mérite civique dont il était détenteur au Titre l’élevant à l’Ordre National Héros Kabila-Lumumba. Mwami Roger Saambili s’est déclaré dorénavant disposé à répondre à l’instruction de son affaire par la Cour Militaire Opérationnelle (CMO) qui, par ailleurs, venait de rejeter le Mémoire Unique introduit par ses Avocats.

Le Premier Président de la C.M.O., le Colonel Tshiaukolo Jean-Paulin a de ce fait ordonné la poursuite de l’instruction en commençant par le dossier de déportation et d’enlèvement de 3 Prêtres de la Paroisse Catholique Notre Dame des Pauvres de Mbau.  Après un interrogatoire sommaire de deux prévenus, le Ministère Public a sollicité de la Cour la comparution d’un renseignant, le combattant ADF Mwami Bolemo Kanzira Radjabu.

C’est le précité qui déclare avoir fait parti du commando-ADF ayant enlevé les 3 Prêtres qui cite comme commanditaire dudit crime Mwami Saambili Bamkoka. Il soutient que c’est le Commandant-ADF Feza qui avait mentionné à leur intention le nom du Chef Bamkoka comme étant le commanditaire de cet enlèvement.

En réaction, Mwami Saambili a rejeté à bloc ces accusations. Comment expliquer, dit-il, que j’ai laissé les Prêtres en sécurité dans ma chefferie pour aller enlever ceux d’un autre Secteur? Cela n’a aucun sens.  Il s’agit là d’une calomnie.

Pour bien approfondir l’instruction et en vue de l’harmonie des affaires, l’Organe de la loi (Ministère Public) a suggéré la jonction des dossiers mettant en cause Mwami Saambi et Nkayalwa à celui de Colonel David Lusenge et Nkayalwa ainsi qu’à celui du renseignant Bolemo Kanzira (qui est poursuivi entre autres crimes, pour déportation et enlèvement de 3 Prêtes).

La Cour a promis de se prononcer quant à ce au cours de la prochaine audience. Le CEPADHO qui suit de près ces procès estime qu’il importe que les médias s’y intéressent et en assure la couverture en vue restituer au grand public la vérité sur le Terrorisme, les enlèvements et les massacres à Beni.

(JMNK)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse