Procès contre les ADF à Beni: Le Ministère public tenu à asseoir la théorie de 3 sommets du triangle

par -
0 402
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après une courte trêve, du 14 au 23 avril courant, les Procès contre les ADF et leurs alliés devraient se poursuivre à partir de e lundi 24, à Beni au Nord-Kivu.  Le Premier Président de la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu siégeant en foraine en ce lieu avait suspendu les audiences pour 10 Jours. Non seulement, par ce que certains membres de la composition étaient conviés à un séminaire professionnel à Kinshasa, mais aussi par ce qu’il fallait accorder un petit repos  aux différents avocats engagés dans un rythme de travail ininterrompue depuis le 20 août 2016.

La reprise des procès n’a pas eu lieu ce lundi. Des informations parvenues au CEPADHO des sources proches de la Cour Militaire Opérationnelle, le Premier Président n’a pas effectué son déplacement de la capitale. Le séminaire auquel il était convié avec certains membres de la Composition se serait légèrement prolongé. Toutefois, il promet revenir sur Beni au courant de la semaine afin de relancer les audiences, si pas en milieu de semaine alors la semaine prochaine.

Rien n’est perdu. Si nombreux avocats en profitent pour affûter leurs moyens ou préparer leurs conclusions. Ce laps de temps doit avoir été  mis en contribution par l’Officier du Ministère Public pour peaufiner certaines de ses enquêtes, lui qui abat un travail de fauve depuis octobre 2014. Les audiences prochaines paraissent être aussi intéressantes que captivantes. Au cours de celles-ci, il est attendu que l’organe de l’accusation (le Ministère Public) puisse asseoir sa théorie: la théorie de 3 Sommets du Triangle.

En effet, parlant de série des massacres des Civils en Ville et Territoire de Beni, il a été établi que ces massacres se sont concentrés dans un espace, dénommé le Triangle de la mort. Cet espace est compris entre Beni/Mayangos, ERINGETI et Kamango. L’Officier du Ministère Public soutient que 3 grands Chefs Coutumiers ont conspiré avec les tueurs. Ils auraient participé à la planification des massacres des civils, à la déportation ou enlèvements d’autres (cas de prêtres catholiques de Mbau) ainsi qu’à la   coordination de certaines attaques des terroristes ADF et alliés.

Le Général-Major Mukuntu Kiyana Timothée a évoqué au cours des audiences précédentes la théorie du Triangle dont les 3 coutumiers  en constituent les sommets. Il a cité les coutumiers Mwami Saambili Bamkoka de Watalinga, Mwami Mbunguma Kitobi de Beni/Mayangose et Mwami BOROSO Bin Bendera II d’Eringeti. C’est en vue d’étayer cette théorie que  l’Organe de la loi avait sollicité de la Cour la jonction des dossiers de ces prévenus (RP.157/2017 et 163/2017) pour obtenir une cause unique, le dossier instruit sous le RP.172/2017.

Dorénavant cette cause oppose le Ministère public à une vingtaine des prévenus dont les Coutumiers Saambili Bamkoka et Mbunguma Kitobi ainsi que le Colonel David Lusenge, Officier Supérieur des FARDC. Dans le dossier instruit sous le RP.172/2017, les différents accusés sont poursuivis pour: association des malfaiteurs; détention illégale d’armes de guerre; crime contre l’humanité par meurtres, déportation ou enlèvements; et, violation des consignes.

Jusqu’ici, la cause dans laquelle est prévenue Mwami Boroso Bin Bendera II, le RP.155/2017, n’est pas encore jointe au RP.172. Il est possible qu’elle le soit très bientôt, au cas où la théorie de 3 sommets du Triangle est prouvée du Ministère Public. Le CEPADHO qui suit de près les procès contre les ADF à Beni  estime que seuls les moyens de preuves du Ministère Public et la défense des prévenus permettront d’asseoir la théorie de 3 sommets du Triangle, quant aux massacres à Beni. A ce stade, notre Organisation exhorte la population à venir suivre minutieusement les audiences pour témoigner de la démarche de la Cour dans la recherche de la vérité.

Cette Ong réitère son appel aux médias tant publics et que privés, tant nationaux et qu’internationaux ainsi que les Organisations locales, nationales et internationales de droits humains à venir couvrir les procès contre les ADF. Cela, afin d’éviter de diffuser les spéculations, les rumeurs et l’intox, et éventuellement pour une critique objective de l’œuvre des Juges.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse