Prise en charge des soins de santé des enseignants: Maker Mwangu pose la première pierre de construction du bâtiment administratif de la mutuelle

par -
0 583
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est un immeuble à trois niveaux avec un rez-de-chaussée bas, un rez-de-chaussée haut et un étage au rez-de-chaussée haut. Au vu de la façade principale, le bâtiment a deux étages, tandis qu’au vu de la façade arrière, on ne voit qu’un étage.

C’est un bâtiment de 23 pièces établi sur une superficie de 500m2 sur le trois niveaux. La durée des travaux avoisine six mois. Le Président national de la Mutuelle des Enseignants a remercié et salué la promptitude avec laquelle l’autorité provinciale a octroyé à la Mutuelle un espace idéal sur la Nationale numéro 1, avant de faire un plaidoyer en faveur de l’octroie par les services de l’Etat de toutes les facilités nécessaires pour les travaux.

Disons que la Mutuelle est une Association sans but lucratif qui a vu le jour le 10 février 2010 lors de sa première constituante. C’est une initiative conjointe du Gouvernement de la République et des syndicats évoluant dans le secteur de l’EPSP. Elle s’occupe de la prise en charge de soins de santé des enseignants et de leurs dépendants. Cette prise en charge a été effective le 11/11/2011 avant que la Mutuelle ne connaisse sa première extension à Lubumbashi.

Sur instruction personnelle du Chef de l’Etat, la Mutuelle connaîtra sa deuxième extension à Mbandaka, avant celle de Kisangani dont les travaux sont en cours. Guy Mafuta Kabongo a pour cela rendu hommage au Chef de l’Etat non seulement pour sa sensibilité au cri de l’enseignant Congolais, mais aussi pour sa détermination et sa volonté à trouver des solutions aux problèmes de ce dernier.

Loin de s’écarter de ses responsabilités nationales, le Président de la Mutuelle a révélé que le ministre Maker l’a toujours rappelé que la Mutuelle devra lancer ses activités à Tshikapa, Chef-lieu de la province du Kasaï et qu’il s’est employé en cernant la volonté du Chef de l’Etat pour chercher la solution au problème de ce genre.

Au sujet des soins de santé, la Mutuelle fait de l’assurance maladie, le calcul permanant du taux de sinistralité, l’évaluation constante du bon et du mauvais risque, les projections et les évaluations des indicateurs sont des activités qui nécessitent une lucidité et une dextérité au-dessus de la moyenne, indique Guy Mafuta, avant d’ajouter que le recrutement devra obéir aux critères objectifs et rigoureux.

En effet, le but de la Mutuelle n’est pas d’observer le taux de chômage, mais plutôt celui de permettre l’accès aux soins de santé de qualité aux enseignants et leurs dépendants.

C’est pourquoi 80% des ressources vont servir aux soins médicaux et 20% au fonctionnement. L’Enseignant étant acteur clé du développement de la Mutuelle, seul son conjoint légal reconnu et trois enfants légitimes ou adoptifs sont acceptés. Les cousins, nièces, frère jumeau soit-il  n’est pas le bienvenu à la Mutuelle.

La santé étant l’élément principal du bonheur d’une personne, la communauté scolaire de la province du Kasaï a salué à juste titre ce geste, avant de remercier le Chef de l’Etat, le ministre et le président de la Mutuelle. Présent à la cérémonie, le Gouverneur du Kasaï note que pour la poursuite de ce projet, le Gouvernement provincial ne ménagera aucun effort pour appuyer la matérialisation de ce projet du Gouvernement Central au travers l’EPSP pour que les Enseignants et leurs familles puissent bénéficier de ce régime de protection sociale. Le Gouverneur Marc Manyanga a enjoint à son ministre provincial des Affaires sociales de suivre de plus près l’évolution des travaux.

Pour rappel, la cérémonie de ce jour a connu la présence du Président de l’Assemblée provinciale, du Vice-gouverneur Hubert Mbingho, des membres du Gouvernement provincial, des plusieurs personnalités et des forces vives du Kasaï.

(Laurent Lukengu/Tshikapa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse