Prise en charge des réfugiés congolais en Angola: La gratitude de Manyanga à son homologue de Lunda Norte

par -
0 565
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Plus ou moins soixante dix-mille refugiés congolais, principalement ressortissants de la province du Kasaï sont regroupés dans deux camps des refugiés en Angola. Parmi eux, des femmes et des enfants qui ont fuit les affrontements et les atrocités des terroristes se réclamant du feu Pandi alias Kamuena Nsapu, ainsi que des actes de xénophobie dans certaines localités Congolaises : Kamako, Singe …

Plusieurs victimes sont observées,  dont les femmes et les enfants, sont les jambes et bras amputés. D’autres blessés grièvement sont pris en charge à l’hôpital général Bernardino par le gouvernement de la Province de Lunda Norte que chapeaute Ernesto Muangala. Quel esprit de générosité !

Trèspréoccupé par la situation de ses compatriotes vivants à Kakanda et Musunge, deux camps des refugiés Congolais, le Gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga est allé lundi dernier réconforter ces refugiés à Lunda Norte, province Angolaise voisine de celle congolaise du Kasaï.

C’est par le poste frontalier de Kamako, que le gouverneur du Kasaï est entré en Angola où l’attendait la vice –gouverneur en charge des questions politiques, de Lunda Norte. C’est elle qui a conduit Marc Manyanga et son équipe à Dundo, chef-lieu de la province. Ici, c’est un accueil délirant lui réservé par son homologue de Lunda Norte. Après les traditionnelles cérémonies officielles d’accueil, les deux hommes se sont retirés pour un huis-clos d’une heure et demie, avant de visiter l’hôpital David Bernardino où sont prises en charge les victimes. Dans les camps des refugiés, Marc Manyanga a appelé les refugiés à la patience et à la discipline pour vendre une belle image du pays, à la patience parce que leur retour au pays est un processus, déjà déclenché entre les deux Nations.

Face à la presse Angolaise et Congolaise, le Gouverneur du Kasaï a eu des mots justes pour témoigner de sa gratitude aux Angolais à travers celui qu’il a appelé « son Frère  », le gouverneur de province de Lunda Norte, pour tout ce qu’il a fait pour la population refugiée pendant ces heures de détresse. Selon le Gouverneur du Kasaï, nos frères de l’Angola ont montré que  nous les Africains nous n’avons  pas besoin des leçons par rapport aux services à rendre, leçons qui peuvent venir d’outre Atlantique.

Il a révélé qu’avec Ernesto Muangala, les questions de la réouverture de la frontière et même du marché de Kamako ont figuré en bonne place dans la mesure où la paix s’instaure dans les localités frontalières du Kasaï. Une nette communauté de vue entre les deux hommes a été trouvée à ce sujet. C’est le plutôt que tout sera d’application. Une commission mixte sera mise en place pour traiter de cette question entre les deux pays, de manière à ce que le processus de leur retour respecte les prescrits à la fois sur le plan national que sur le plan international.

Certaines localités de la province du Kasaï seraient encore entre les mains des miliciens, s’est inquiété un journaliste Angolais. Manyanga Ndambo rassure que la commission qui sera mise sur pied s’occupera de cette situation de sorte  que les conditions sécuritaires soient acceptables dans toutes les localités et d’ailleurs, les FARDC sont entrain de pacifier toutes ces zones.

(Lukengu Laurent/Tshikapa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse