Priorisation des actions et interventions

par -
0 562
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouvernement attend un plan d’action pluriannuel et un tableau des coûts financiers

Il s’est ouvert hier à la cité de l’OUA le séminaire national sur la priorisation des actions et interventions du Gouvernement congolais aux termes de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba.

Au cours de ce séminaire, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur qui représentait le Premier ministre, a dans son discours, rappelé le deuxième anniversaire de l’Accord-cadre pour la paix et la sécurité et la coopération pour la Rdc et la Région des Grands Lacs. Selon lui, l’objectif principal était de sortir la RD Congo définitivement du statut des pays fragiles ayant été affectés par les conflits pour le hisser au rang des pays émergents, tel que préconiser dans la vision de la Révolution de la modernité du Président de la République.

« Tout en saluant le travail abattu par le Gouvernement, le Mécanisme National de Suivi et les partenaires au développement, permettez-moi de réitérer qu’à travers les engagements nationaux, régionaux et internationaux de l’Accord-cadre à Addis-Abeba, le Gouvernement de la République s’est résolument engagé à mettre en œuvre les objectifs de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat du New Deal pour l’engagement dans les Etats fragiles qui préconisent l’élaboration d’un plan unique de développement »,a-t-il rappelé.

Cependant, le patron de la territoriale congolaise a fait savoir que cet Accord-cadre s’articule en trois niveaux à savoir le niveau international, Régional et National. Outre les engagements régionaux et internationaux, l’Accord-cadre dispose en effet, qu’au niveau national, le Gouvernement de la République puisse continuer et approfondir la réforme du secteur de la sécurité, en particulier en ce qui concerne l’armée et la police ; consolider l’autorité de l’Etat, en particulier dans l’Est de la RDC, y compris en empêchant les groupes armés de déstabiliser les pays voisins ; effectuer des progrès en ce qui concerne la décentralisation ; promouvoir le développement économique, y compris au sujet de l’expansion des infrastructures et de la fourniture des services sociaux de base ; promouvoir les réformes structurelles des institutions de l’Etat, y compris la réforme des finances ; et enfin promouvoir les objectifs de réconciliation nationale, de tolérance, et de démocratisation.

Renouvellement de l’engagement

A cet effet, Evariste Boshab a fait savoir que la revue de l’Accord-cadre réalisée dans les semaines précédant les présentes assises, va permettre un engagement renouvelé des partenaires au développement et du gouvernement congolais dans le processus en cours de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat qui sera appuyé par un pacte de redevabilité mutuelle sur la sécurité, la stabilité et le développement en RDC, qui sera à son tour appuyée par une nouvelle politique et architecture de l’aide au développement, avec la mise en place d’une coordination effective de l’aide. « Par ailleurs, les résultats de la revue de l’Accord-cadre et les autres revues des cadres stratégiques de développement qui s’en suivront de base à l’élaboration d’un plan de développement unique à plusieurs volets pour la convergence de toutes les initiatives en cours, tels que préconisé par l’Accord-cadre et le New Deal », a-t-il dit.

Des objectifs du séminaire

Les travaux de ce séminaire national vont s’articuler autour des objectifs tels : permettre une compréhension commune des orientations stratégiques et politiques du Gouvernement; s’accorder sur une matrice d’actions et d’interventions prioritaires globales et sectorielles réalistes et pertinentes, compatibles avec celles des benchmarks s’inspirant de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ; puis élaborer un plan d’action pluriannuel y compris un tableau des coûts financiers nécessaires à la réalisation des interventions et actions requises ; et enfin convenir d’un pacte de redevabilité mutuelle entre les partenaires au développement et le Gouvernement.

En procédant à cette ouverture du séminaire national, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur a assigné aux participants la mission d’identifier des actions prioritaires structurales et ayant un impact visible, et des effets accélérateurs sur les réformes. « Cette priorisation devrait également, nous permettre d’identifier les voies et moyens susceptibles de dégager une dynamique nationale et régionale de consolidation du pays et de renforcement de l’Etat »,a-t-il insisté.

Il faut dire que les résultats de ce séminaire vont enrichir le dialogue politique en cours incité par le Président de la République et à terme, permettront un recadrage des lettres des missions des ministres sectoriels et du budget national. « Sachez, Mesdames et Messieurs, que les recommandations qui sortiront de ces assises auront le soutien total de notre gouvernement et du Président de la République qui se sont engagés résolument à faire du Congo un pays stable, développé, prospère et émergent », a-t-il rassuré.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse