Primature :Mende accuse le rassemblement de créer un bras de fer inutile

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le mode de désignation du futur chef du gouvernement issu de l’ accord de la saint sylvestre fait encore jaser dans le macrocosme politique. Hier face aux évêques de la Cenco au palais de la nation, le chef de l’Etat a rappelé aux prélats qu’ il attend toujours que le rassemblement lui propose la liste de trois personnalités candidates à la primature. Ainsi, le président Kabila a réconforté la thèse soutenue par sa famille politique depuis le démarrage des discussions sur les arrangements particuliers. La MP est passée de sept candidats, puis cinq pour s’arrêter à trois.

« Il n’y a rien à dire de plus. C’est le président qui nomme le premier ministre. Telle est la procédure formelle dans la pratique constitutionnelle congolaise. Nous l’avons expliqué au Rassemblement et aux évêques. », déclare Lambert Mende qui rappelle l’ attachement de la MP au respect de la loi fondamentale.

Du côté du rassemblement, on rejette tout en bloc. La coalition Tshisekediste persiste et signe et accuse la majorité de vouloir bloquer la mise en œuvre de l’ accord, signé fin décembre au centre interdiocésain.

« L’accord dit qu’un premier ministre est présenté et que les dispositions pratiques sont prévues dans l’arrangement particulier conformément à l’article 78 de la constitution », explique Lambert Mende. Et de poursuivre «  Si l’on suit à la lettre l’article 78, le président nomme le premier ministre au sein d’une majorité parlementaire, qui va s’élargir avec la venue du Rassemblement », martèle le porte-parole du gouvernement pour qui, le rassemblement cherche tout simplement à créer le conflit.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse