Prévention et sécurité routière dans les provinces décentralisées: Une délégation de la CNPR à la Tshopo pour impulser les autochtones

par -
0 150
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La province de la Tshopo a reçu, le week-end dernier, une délégation conduite par le président de la Commission nationale de Prévention routière, CNPR, Ir Vale Manga Wilma (photo ci-contre). Le séjour de travail en province vise à donner aux populations de cette partie de la République des instruments nécessaires, pour l’appropriation de la prévention et de la sécurité routière. « Nous sommes ici en séjour de travail. Nous allons procéder au recrutement du personnel local sur base d’un test qui s’effectuera sans complaisance », a déclaré à sa descente d’avion, le chef de la délégation au micro de la chaîne nationale.

Un effort continu de couverture nationale

En effet, le déploiement de la CNPR est progressif à travers les provinces et s’inscrit notamment dans la droite ligne de la décennie d’action de sécurité routière décrétée par l’Organisation des Nations Unies, entre 2011 et 2020. La CNPR, dix ans plus tôt, a amorcé une nouvelle dynamique, consistant à rompre le statisme pour envisager une couverture véritablement nationale. Dans cet ordre d’idée, il nous revient que sur les vingt-six (26) provinces que compte la République, Tshopo, en effet, est la quinzième (15ème) dans laquelle la CNPR effectue la couverture de la prévention et de la sécurité routière. Les prochaines étapes sont : Lualaba, Kwilu, Kwango, Maïndombe, Tshuapa, Haut-Lomami, Tanganyika… « Nous allons faire bénéficier des bienfaits du code de la route aux populations de tous les coins de la République, avec les cent cinquante-deux mille (152.000km) de routes dont dispose la RDC », a confié le président de la CNPR. Et de renchérir : Et pour maintenir le cap, le gouvernement de la République, à travers le Ministère des Transports et voies de communication dirigé par le ministre José Makila, a décidé de déployer la CNPR sur tout le territoire national. En effet, le président de la Commission nationale de prévention routière est expert en transport multimodal et en sécurité routière. Fort de l’impact du transport routier dans les échanges entre provinces et pour le progrès des peuples, a fait savoir ce qui suit : la sécurité routière est une affaire de tous, et tous doivent mettre la main à la pâte. Nous devons changer de comportement, en mettant les populations locales en situation de s’approprier la prévention et la sécurité routière à travers l’ensemble du territoire nationale. Cet effort hissera la RDC parmi les grandes nations africaines qui offrent une meilleure sécurité routière à leur peuple.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse