Présidentielle: Katumbi exclu de la course

par -
0 260
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sa tentative d’entrer en force en République Démocratique du  Congo a échoué. Arrivé en Zambie le vendredi 3 août dernier par avion, l’ex-gouverneur de Katanga s’est rendu, quelques heures, plus tard, par route, à la frontière terrestre de Kasumbalesa où il s’est vu refuser l’entrée en RDC. Non pas par des agents congolais, mais par ceux de la Zambie. Motif : Absence de documents de voyage. S’il est invraisemblable de croire que Katumbi ait quitté, sans titre de voyage,  son point de départ, en marquant plusieurs escales avant d’atteindre la Zambie, plusieurs questions s’élèvent, dès lors, pour comprendre, en réalité, à  quel jeu  l’homme d’affaires et patron du Tout Puissant Mazembe veut jouer? Jusqu’où est-il prêt à aller pour s’imposer dans la course à la présidentielle dans un pays dont il a perdu la nationalité.

De deux choses l’une. Ou Moïse Katumbi  n’a aucun respect pour les Africains, encore moins pour l’administration congolaise, au point de considérer qu’il peut traverser les frontières, dans le continent, sans exhiber un titre de voyage; Ou tout son tintamarre sur les réseaux sociaux à propos de son refus d’entrer en RDC relève d’une vaste et médiocre stratégie de victimisation à outrance dans le seul but de  distraire le peuple sur l’essentiel. Et sur cette question d’essentialité, Moïse Katumbi est le seul responsable. De quoi s’agit-il ?

Moïse Katumbi a bel et bien eu la nationalité italienne pendant 17 ans, soit du 3 octobre 2000 au 13 janvier 2017. La confirmation est venue, en 2018, d’une municipalité du sud de l’Italie. Plusieurs médias et notamment Jeune Afrique ont révélé l’identité que l’ex-gouverneur de Katanga avait personnellement choisi lors de sa naturalisation, à savoir : Moïse Katumbi d’Agnano. Cette double nationalité qui n’était pas connue a l’époque où il était gouverneur soulevait irréfutablement un problème majeur au regard du droit congolais. Et ceci aurait dû préoccuper ses lieutenants et ses avocats, dès l’instant où Katumbi commençait à afficher clairement ses ambitions présidentielles. La Constitution congolaise prévoit que la nationalité congolaise est une et indivisible. Nul ne peut la détenir en concurrence avec une autre nationalité. En clair, un sujet né Congolais, perdrait automatiquement sa nationalité dès qu’il en aurait une autre.

Nationalité une et indivisible

Il appartenait au candidat du G7 à la présentielle, scrutin qui avançait à grands pas,  d’enclencher la procédure prévue par la loi pour recouvrer la nationalité congolaise. La Constitution congolaise ne prévoit-elle pas en son article 7.2 que «nul ne peut être candidat à  l’élection du Président de la République s’il … ne possède pas la nationalité congolaise d’origine ». Or, à ce jour, Moïse Katumbi n’a fait aucune démarche pour recouvrer sa nationalité d’origine. Dans ces conditions, quoi de plus normal que le passeport congolais qu’il détenait, avant que sa double nationalité ne soit révélée, ne puisse être renouvelé par les autorités congolaises, à qui, du reste, la municipalité italienne, ci-haut évoquée, avait directement répondu. Et ce de sorte que, le candidat de Ensemble ne peut se présenter à  l’élection présidentielle en RDC. Moïse Katumbi est ici seul responsable de la situation. Ce n’est pas le président Kabila qui l’a poussé à demander à être naturalisé italien. Ce n’est pas, non plus, Kabila qui l’a empêché de faire les démarches tendant à recouvrer la nationalité congolaise.

Un malheur n’arrivant pas seul. Moïse s’est embourbé par la suite dans un tourbillon d’irrégularité et de non-sens. Il reconnaissait, au lendemain de son interpellation par la police belge aux frontières, que son passeport congolais était confisqué à cause de la falsification détectée sur une page.  Un permis de séjour, dans le royaume de Belgique,  a été mis en sa possession, en entendant qu’il régularise sa situation avec les autorités congolaises. Précisons que ce titre de séjour belge n’est pas un titre de voyage.

En clair, Moïse Katumbi  n’avait plus ni titre de voyage belge, ni titre de voyage congolais. Mais avec quel passeport Katumbi fait tous ses voyages depuis  cet incident? Il ne peut prétendre détenir un tenant lieu de passeport congolais. Ce dernier document est en principe délivré par un ambassadeur congolais, en poste à l’étranger,  pour permettre à un ressortissant congolais, dépourvu de passeport, de retourner au Congo. Il n’est valable que pour un seul voyage et une seule destination, le Congo. Il est donc permis de déduire que Moïse Katumbi détiendrait un autre passeport ou un autre document de voyage, d’une autre nationalité que congolaise, qui lui permit de voyager depuis que les belges lui ont confisqué le passeport congolais.

Tenant compte de ce qui précède, il parait puéril que les hommes de l’équipe de Moïse Katumbi aient cru que les frontières zambiennes et congolaises étaient des passoires. L’ex-gouverneur les a écoutés. Il a voulu jouer, il a perdu. Que trouvera-t-on à reprocher aux services zambiens qui refusent de laisser passer un individu, fut-il ex-gouverneur du pays voisin, qui ne présente aucun document de voyage et qui veut passer en force. N’importe quelle personnalité congolaise qui s’hasarderait à tenter d’entrer dans un pays européen de cette manière-là, il ne prendrait même pas place à bord de l’avion, de n’importe quelle compagnie aérienne. Si ces dernières, en l’absence de document valable, peuvent vous refuser, à partir de Kinshasa, d’entrer en Europe, pourquoi les pays africains ne le feraient-ils pas, aux frontières qui conduisent vers un Etat voisin ? Faire ce qu’a fait Katumbi ou tenter de le faire prouve que Moïse Katumbi nourrit sur le peuple congolais un préjugé très négatif. Tout compte fait, le refus essuyé par lui le ramène sur terre. Il est, au regard du droit congolais, hors course. La présidentielle, dont la date de dépôt de candidature arrive le 8 août, se fera incontestablement sans lui.

(Noella Mbula)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse