Présidentielle 2018: Shadary au plus haut dans un sondage

par -
0 224
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le candidat du FCC est perçu comme le candidat le plus crédible. A l’inverse, deux Congolais sur trois déclarent avoir une mauvaise opinion des opposants congolais. Les signataires de l’Accord de Genève occupent, en particulier, les premières places des opposants médiocres.

Le début de campagne pour le favori de la prochaine présidentielle tient de la ligne de crête. On savait qu’il menait la course dans les intentions de vote de deux dernières enquêtes de l’institut de sondage Les Points. Cette fois-ci, Emmanuel Ramazani Shadary est placé en tête avec 42,7% et distance très largement ses adversaires. Réalisé du 12 novembre au 13 novembre 2018, ce sondage relève que le candidat du FCC est perçu comme le candidat à la présidentielle le mieux préparé, aux yeux de l’opinion, pour « aller aux élections».

Pour les Congolais, ‘’ce candidat a une longueur d’avance sur les autres et par conséquent, il pourrait être considéré comme le plus crédible et sérieux des présidentiables ».

Si l’élection présidentielle avait eu lieu hier, dimanche 18 novembre 2018, Shadary garderait l’emporterait. Pour les Congolais, ‘’ce candidat a une longueur d’avance sur les autres et par conséquent, il pourrait être considéré comme le plus crédible et sérieux des présidentiables ».  Felix Tshisekedi est suivi par Martin Fayulu, le candidat commun de l’opposition qui, indique l’institut de sondage, profite de ce statut pour  consolider sa troisième place avec 5,3 % des intentions de vote, soit un accroissement de 0,5% des points gagnés par rapport au dernier sondage.

Des fiefs traditionnels de l’opposition sont tombés

Alors que les provinces comme Kinshasa, le Grand Kasaï et le Grand Equateur votent traditionnellement pour l’opposition actuelle, ce sondage révèle des grands changements dans la cartographie politique de la RDC, tous à  l’avantage du FCC

Ainsi,  Kinshasa basculerait dans le camp du FCC pour 25 % contre 14% pour l’UDPS. Dans le Grand Katanga, il n’y a pas match: Shadary recueillerait 75 % des intentions de vote contre 15% pour le second, Felix Tshisekedi. Cet écart est très large dans les provinces issues du Grand Equateur  où le dauphin du chef de l’’Etat cartonnerait.  Il faut aller dans l’’ex province orientale pour voir ces deux candidats faire match nul, avec 40 % des intentions de vote à  chacun.

Noella Mbula

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse