Présidente fédérale CNC/Mont Amba, Députation provinciale : Mireille Lukanga pour le développement de la commune de Limete

par -
0 931
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Avenir Femme : Vous êtes présidente  fédérale du Congrès National Congolais (CNC/Mont-Amba) et présidente de la Fondation ML, qu’est-ce qui a vous poussée à postuler comme candidate députée provinciale ?

ML : Je suis native de la commune de Limete, ici à Kinshasa.

Dans mon enfance, j’ai vu  et parcouru cette commune qui est classée parmi les communes respectées et respectables de la capitale, grâce à son urbanisation et sa propreté. Mais aujourd’hui, comme certaines communes de Kinshasa, quand il pleut, beaucoup de coins de ma célèbre commune sont inondés. Ces inondations entrainent souvent des morts. Pas moyen de passer à pieds ou par véhicule. Pis encore, dans certaines parties de notre commune, la vie est devenue invivable.  Je cite : Grand monde, Pakadjuka, Ndanu  et autres. Pas de courant, pas d’eau ni installations hygiéniques. Conséquence : la population est touchée par des épidémies. Et Je tiens aussi  à plaider pour le recadrage des taxes de la commune de Limete, au niveau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Vous le savez, Limete est une commune industrielle. On y trouve beaucoup de magasins et entreprises, mais seulement les taxes perçues ne profitent pas à ses habitants pour le développement de ladite commune. Alors que cet argent devrait aider à réhabiliter les routes, construire des ponts……… Je veux être porte-parole de ces habitants, pour revêtir cette commune de sa plus belle robe d’antan par le vote des lois.

Avez- vous une base pour vous faire élire afin de parler au nom des habitants de Limete à l’Assemblée provinciale ?

J’ai une très grande base solide et fidèle. Et d’ ailleurs, c’est cette  base qui m’a poussée à postuler. Aujourd’hui, tout le monde est devenu maman sociale, mais je suis née maman sociale. Et tout mon entourage le sait. Ma base provient de ma Fondation FML qui existe depuis 2002, et qui a aidé beaucoup de gens. J’insiste que ce sont mes électeurs qui m’ont poussée à postuler. Ils  m’ont dit qu’ils  ne connaissent  même pas  les actuels députés provinciaux. Pour, eux c’est-à-dire les habitants de Limete. Même si je n’ai pas assez de moyens, je peux les aider par des lois. Une représentation d’une femme au sein d’une Assemblée, je pense que ça va beaucoup aider ma base. Les hommes qui sont-là ont failli.

 N’avez-vous pas peur de travailler à côté des hommes comme députée ?

Je ne peux pas avoir peur, parce que j’ai les mêmes capacités qu’ont mes homologues hommes. Nous avons fait les mêmes études. Il n’y a que le sexe qui nous différencie. Il n’y a pas que les hommes qui sont intelligents ; les femmes les sont aussi. Je dois relever le défi dans la commune de Limete.

  Quel sera alors votre apport au niveau de l’Assemblée provinciale ?

Je veux m’impliquer pour qu’on ait une chaine de radio et télévision à l’Assemblée provinciale, pour la retransmission des plénières, afin que le peuple sache qui fait quoi, comme on le fait, qui est son vrai mandataire, qui le défend. C’est aussi une bonne façon de communiquer et communier avec sa base.

Un mot à vos électeurs ?

Je suis le n° 4  à  la provinciale. Je suis Mireille Lukanga du CNC pour le compte du regroupement AA/a. Portez-moi jusqu’à l’Assemblée provinciale comme on s’est convenu, pour le développement de la commune de Limete. Je serai la première personne à plaider pour la  transformation des quartiers Grand monde, Pakadjuma, Ndanu. Point chaud, Mombele, Madrandele, etc.  Déjà mon mentor qui est l’honorable Pius Muabilu essaie de porter un sourire à cette population, mais il faut faire plus. Je profite aussi pour  dire  merci  au n° 4 aux législatives nationales, parce qu’il m’a appris la politique.

Propos recueillis par Clarisse Ekoko Kapalay

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse