Présidente de la Fondation Butshianga: Mme Daddie Minaku assiste les sinistrés de Boma

par -
0 410
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les dernières inondations signalées dans la ville de Boma vers fin novembre 2016, avaient provoqué beaucoup de dégâts dans cette deuxième ville de la province du Kongo-central. Lesquelles inondations avaient emporté des maisons, et  plongé dans la désolation la population habitant dans les environs de certaines rivières. A ce jour, plus de cinq mille ménages sont affectés par cette catastrophe naturelle. Les dégâts causés par ce désastre n’ont laissé personne dans l’indifférence.

C’est dans ce cadre que Mme Daddie Minaku la présidente nationale de la Fondation Butshianga « FOBU », épouse du président de l’Assemblée nationale, a conduit une délégation de son organisation dans la ville de Boma, vendredi 26 janvier dernier, C’était dans le souci de rendre visite et d’assister ses frères et sœurs de cette contrée du Bas-fleuve, victimes des inondations.

Avant de prendre la direction de la province du Kongo-central, cette délégation de la FOBU avait d’abord rencontré le président de l’Assemblée nationale en sa résidence à Kinshasa. Quittant la capitale, sa première escale a été la ville portuaire de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo-central, où l’épouse du président de l’Assemblée nationale et présidente de la FOBU a  échangé avec le premier citoyen de la province du Kongo-central, le gouverneur Jacques Mbadu Nsitu.

L’occasion pour le patron de l’exécutif provincial de l’ex Bas-Congo de relater à la délégation de la FOBU le déroulement des ces événements malheureux, causés par le débordement de la rivière Kalamu. A Boma, Mme la présidente Daddie Minaku Butshianga s’est dirigée à la Mairie, pour déposer tous les présents qu’elle avait apportés aux sinistrés, don de la Fondation FOBU.

Elle a été assistée sur place par la ministre provinciale de la Santé, représentante personnelle du gouverneur de province à cette importante activité à caractère humanitaire ; de la députée nationale Yvette Mbadu et de Mme le maire de la ville de Boma, Marie-Josée Nyongo Swami. Dans un container de 20 pieds, il y a tout le nécessaire pour permettre, un tant soi peu, aux victimes de ces inondations de refaire face à la vie courante.

Il y avait des sacs de riz, des cartons de savons, des paquets d’eau, des boites de lait, des cartons de tomate, des bidons d’huile, des sacs de sucre, des médicaments, ainsi que tant d’autres produits de première nécessité, y compris des pagnes.

Tout ce lot de vivres et non-vivres, don de la Fondation Butshianga, a été officiellement réceptionné par la représentante du gouverneur, la ministre provinciale de la santé. Après la remise de ce don et l’entretien à la Mairie, la présidente de la FOBU s’est rendue sur le site où tous les biens et autres produits envoyés par le Président de la République, le Gouvernement de la République, le Gouvernorat et les bonnes volontés, sont entrain d’être constitués en kits avant leur dispatching.

Maman Daddie Minaku Butshianga a également visité le site de distribution de tous ces biens au quartier Kimbangu. Elle a profité de l’occasion pour échanger avec les sinistrés et de les consoler. La présidente de la Fondation Butshianga a aussi procédé à la remise de quelques kits aux sinistrés, avec notamment des enveloppes.

Très émue, Mme Minaku a fait savoir à ces victimes des récentes inondations de Boma, qu’elle est aussi l’une de leurs filles, née de père et de mère du Bas-Fleuve. Elle les a rassuré qu’ils avaient tous le réconfort de son mari, l’honorable Aubin Minaku Ndjala Ndjoko, président de l’Assemblée nationale de la Rdc, qui du reste, est aussi de cœur avec eux.

« Butshanga », ont expliqué les natifs de ce coin du pays, est un nom yombe signifiant « musala nini », littéralement traduit en français « que puis-je faire ? ». L’on comprendra que la réponse à cette question se résume à travers cette visite de solidarité de la présidente de la FOBU, Mme Daddie Minaku Butshianga.

Les sinistrés des inondations de Boma ont  remercié la délégation de la FOBU pour ce geste d’amour et de solidarité. Ils ont été très émus du fait que le Président de l’Assemblée nationale ait autorisé sa femme à faire cette descente au Kongo-central, sa province d’origine. Acte considéré comme une marque d’attention profonde à l’égard de la province.

 

Un repas de cœur partagé avec les orphelins

Après la remise des vivres aux sinistrés, la présidente de la Fondation Butshianga s’est rendue à l’orphelinat « La compassion de la miséricorde » où sa fondation avait organisé un repas de cœur. Elle a, à l’occasion, partagé le repas avec les enfants orphelins provenant de trois orphelinats à savoir, « les oblates », « orphelinat Creyolat » et « La compassion de miséricorde ».

Les autorités de la province du Kongo central qui l’accompagnaient, notamment la députée nationale Yvette Mbadu, épouse du gouverneur du Kongo central, et Mme le Maire de la ville de Boma, Marie Josée Nyongo Swami, étaient également invitées à servir les repas à ces enfants sans parents. Aussi, ont-elles offert des cadeaux et autres friandises que la présidente de la FOBU et épouse du président de l’Assemblée nationale a apporté pour ces enfants orphelins.

Mme Daddie Minaku a aussi remis des marmites et autres ustensiles de cuisine à ces orphelinats. Un geste très loué par les religieuses qui encadrent les orphelins. Elles ont saisi cette opportunité pour exprimer à la présidente de la FOBU les différentes difficultés auxquelles leurs orphelinats sont confrontés au quotidien pour bien assurer l’encadrement de cette jeunesse vulnérable, avenir de demain.

Les enfants orphelins ont, à leur tour, remercié la présidente de la Fondation Butshianga pour cette opportunité qu’elle leur a accordée, afin de pouvoir célébrer la nouvelle année 2017. La joie se lisait dans les yeux de chacun d’eux.

En tant que mère, épouse et présidente nationale de la FOBU, Mme Daddie Minaku Butshianga a pris son temps pour échanger et égayer les enfants sur place. A l’en croire, elle n’a pas seulement amené les cadeaux à ces enfants, mais aussi et surtout la prière, qui est une arme efficace de protection de tous et pour un avenir meilleur. Voilà pourquoi, elle s’était fait accompagner d’une forte délégation des femmes membres de sa fondation, dont la plupart sont des mamans catholiques.

Mme Daddie Minaku a, en outre, remercié le Chef de l’Etat qui a permis à son mari de réunir le nécessaire possible l’ayant aidée à pouvoir bien communier, et avec les orphelins et avec les sinistrés de sa ville d’origine. C’est sur une note de gaieté que cette cérémonie s’est clôturée.

 

Une messe dite en faveur des victimes des inondations de Boma

Avant de quitter la ville de Boma, Daddie Minaku et toute sa délégation s’étaient rendues en la Cathédrale de Boma où une messe a été dite en faveur des victimes des récentes inondations de la ville de Boma au Kongo-central. Cela leur a permis de garder une pensée pieuse avec les disparus de cette calamité de Boma et de compatir avec les sinistrés.

Au cours de cette messe célébrée par Mgr Cyprien Mbuka, évêque de Boma, elles ont imploré l’intervention du Seigneur Jésus-Christ et la miséricorde de Dieu qui pourvoit aux besoins de ses enfants. A cette occasion, Mgr Cyprien Mbuka a rendu grâce à Dieu pour ce geste posé par cette maman catholique Daddie Minaku, en quittant Kinshasa pour assister les sinistrés et communier avec les enfants orphelins.

Signalons que dans la suite de cette délégation de la FOBU, il y avait la présence de Mme Yvette Mbadu, épouse du gouverneur de cette province, et de Mme Marie Josée Nyongo Swami, maire de la ville de Boma.

(Lepetit Baende et Christine Lenzo/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse