Président du CNC: Pius Muabilu regrette le temps perdu à la Cenco

Les faits ont fini par lui donner raison. L’ échec cuisant des discussions sur les arrangements particuliers apporte de l’ eau au moulin du  député national Pius Muabilu. Dans un tweet publié mardi, le président du groupe parlementaire Terre d’ Avenir regrette à haute voix le temps perdu par la classe politique au centre interdiocésain, d’ abord avec les négociations directes, puis les arrangements particuliers. Sans peur d’ être contredit,  le président national du CNC ( Congrès National Congolais) pense que ,  » Le dialogue de l’ OUA constituait la meilleure porte de sortie pour toutes les parties ».

 

Hier à la Cenco, les parties prenantes aux discussions sur les arrangements particuliers ne se sont pas accordées notamment sur le mode de désignation du futur chef du gouvernement et la succession d’ Étienne Tshisekedi au Cnsa ( Conseil national de suivi de l’ accord du 31 décembre). Pour le réélu de Mont- Amba, le peuple congolais trouve son compte dans l’ organisation des élections et non dans des querelles de  partage équitable et équilibré de postes.

Fondateur et président national d’ un des partis les plus importants de la majorité présidentielle, Pius Muabilu souscrit au schéma de la tenue des élections et désapprouve les manœuvres dilatoires orchestrées par le rassemblement et alliés, sans doute dans l’ objectif inavoué de vouloir retarder le processus et plonger  le pays dans la violence.

Jean Pierre Kayembe

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse