Près de dix ans après: Le Gouvernement pour l’audit des charges des sociétés pétrolières

par -
0 536
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme chaque lundi de la semaine, le Premier ministre Matata Ponyo Mapon a présidé la réunion de la Troïka stratégique. C’était en présence de tous les habitués. Tout juste au sortir de cette importante réunion, M. Modeste Bahati Lukwebo, ministre de l’Economie nationale a livré l’essentiel de la réunion qui a porté sur l’économie au niveau national et international.

D’abord, c’est le Premier ministre qui a fait le tour de la situation politique du pays et a à cet effet signalé l’ouverture de la session extraordinaire des deux chambres du Parlement, qui vont examiner trois matières communes. Il s’agit du projet de loi portant organisation et fonctionnement des services publics du pouvoir central, des provinces et des entités territoriales décentralisées ; le projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections municipales et locales ; le projet de loi portant organisation du pouvoir coutumier. A cet ordre du jour commun, l’Assemblée nationale a ajouté la révision de son Règlement intérieur.

Pour revenir à la situation économique sur le plan international, Modeste Bahati a indiqué que l’actualité est dominée par la publication par le président américain Barack Obama de la loi sur l’AGORA. A l’en croire, ce mécanisme permet aux pays africains qui sont élus de pouvoir exporter sans payer les taxes de certains produits bien identifiés. La Rd Congo n’étant pas concernée pour l’instant, est entrain de s’employer pour être éligible dès que possible.

Le ministre a aussi rappelé la réunion qui s’est tenue à Addis-Abeba, à laquelle a participé le ministre des Finances, M. Henry Yav, pour le compte de la Rd Congo. Cette réunion réunissait plusieurs organismes internationaux des Nations Unies, de l’ONUDI, mais également de la Chine.

Et au cours de cette réunion, apprend-t-on de la même source, des recommandations pertinentes ont été formulées pour encourager les investissements. Mais il a été noté que la Rdc devra se rapprocher encore davantage de la Chine qui a réalisé beaucoup de choses dans plusieurs pays, en particulier en Ethiopie, en mettant un accent particulier non seulement sur les infrastructures, mais également sur l’industrie et la manufacture.

Quid de l’économie nationale

S’agissant de l’économie nationale, Modeste Bahati a dit qu’il s’observe la stabilité. Entre-temps, le taux de change est stable. En effet, le Franc congolais au marché bancaire s’est échangé à 924 FC contre 932 au marché parallèle la semaine écoulée. Concernant la parité Euro-dollars, l’Euro s’est raffermi encore davantage en s’échangeant à 1.10 contre 1.11 la semaine d’avant.

De leur part, les cours des matières premières, notamment l’or a connu une baisse. L’once s’est échangée à 1.168 dollars américains. Pour ce qui est du pétrole, il a connu une baisse et au cours de Londres, le baril s’est vendu à 60,5 dollars Us. Le cobalt a maintenu le même prix, c’est-à-dire 3.159 dollars Us la tonne métrique. Par contre, pour ce qui est du cuivre, il y a eu baisse et il se vend à 5.755 dollars Us la tonne métrique. Les céréales ont toutes connues une hausse. Le riz à 10.5 dollars Us, le blé à 520 dollars Us, le maïs à 154 dollars Us la tonne.

Du côté des finances publiques, le Gouvernement explique que pour le mois de juin 2015, elles se sont clôturées par un léger déficit qui a tout de suite été absorbé par le report des provisions intérieures.

Combattre le phénomène « Maboko Banque »

S’agissant de la paie, la Troïka affirme qu’elle se poursuit normalement et le phénomène « Maboko Banque » doit être combattue et à cet effet, le ministre d’Etat au Budget est entrain de mettre en place les mécanismes pour lutter contre ce détournement qui est fait par certains agents qui échappent à la bancarisation.

Pour ce qui est des dossiers, le ministre de l’Economie a présenté le dossier en ce qui concerne les audits des charges des sociétés pétrolières et ce dossier sera confirmé à la prochaine réunion étant entendu que ça fait plus de dix ans qu’il n’y a pas eu des audits des charges des sociétés pétrolières. Les experts vont également continuer l’examen de la fiscalité et de la parafiscalité en vue de préparer la prochaine structure des produits pétroliers dont la réunion se tiendra au Katanga comme cela était prévu.

Pour revenir à la situation financière et économique nationale, disons que les réserves se sont situées au niveau de la Banque centrale du Congo à 1 milliard 607 millions, ce qui représente 6,63 semaines d’importation de biens et services. Pour ce qui est du taux d’inflation au niveau national, il est de 0,629%, soit en dessous de 1%. Entre-temps, le programme économique du Gouvernement se poursuit normalement.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse