Préparation de la 43ème session de l’APF: Aubin Minaku affûte ses armes au Canada

par -
0 471
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les membres du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) se sont réunis au Québec au Canada en vue de préparer la 43ème session parlementaire de cette organisation internationale, qui se tiendra au mois de juillet 2017 au Luxembourg.  Le Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie s’est réuni du 2 au 4 février 2017 à Québec à l’invitation de M. Jacques Chagnon, Président de l’Assemblée nationale du Québec et premier vice-Président de l’APF. Cet événement a réuni une trentaine de parlementaires francophones issus des quatre continents, sous la présidence de M. Aubin Minaku, Président de l’APF, Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo.

Disons que cette rencontre de Québec est motivée aussi par le souci de ses organisateurs de construire une Francophonie porteuse d’une vision des valeurs qui intéressent le monde. L’occasion a été offerte aux participants de passer en revue plusieurs dossiers concernant les activités de l’APF et d’adopter en outre le Rapport du Secrétaire général de cette organisation. Après avoir entendu et échangé avec l’Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, M. Adama Ouane, le Bureau a notamment adopté, sur proposition de son Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse, député (France), la programmation de ses actions de coopération parlementaire pour 2017.

Il faut signaler que la session de Luxembourg marquera aussi la fin du mandat du président en exercice de l’APF, M. Aubin Minaku dont le bilan à la tête de cette institution est déjà jugé très positif par ses pairs. « Qu’il y ait un africain à la tête de l’APF, c’est important. Aubin Minaku a réussi à conduire l’APF dans la cohésion et moi, je lui tire mon chapeau…Il a fait du bon travail », a déclaré à l’ouverture de la réunion, Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Dans son mot de circonstance, Aubin Minaku  s’est appesanti entre autre sur la situation en RDC. Et les membres de l’APF ont salué l’initiative du dialogue convoqué par le président Joseph Kabila et ont encouragé tous les acteurs politiques à appliquer l’accord de la CENCO en vue de l’organisation des élections crédibles et apaisées. Veillant à l’application stricte du cadre stratégique de l’EPF, le bureau de cette structure s’active pour atteindre la triple ambition basée sur la redynamisation de l’action de l’APF comme acteur à part entière dans les relations internationales.

Par ailleurs, les membres du Bureau ont échangé sur les situations politiques dans l’espace francophone et ont adopté des déclarations confirmant la suspension de la section syrienne, le maintien de la mise sous observation à titre préventif de la section du Burundi, ainsi que son soutien à la section d’Haïti et à la section centrafricaine pour le renforcement de leur parlement. Le Bureau a également adopté une déclaration sur le terrorisme au Sahel et sur la récente élection présidentielle au Liban. Il a appelé la section libanaise à reprendre sa juste place au sein du concert des parlements francophones. Suite à l’attaque terroriste contre le Centre culturel islamique de Québec, l’APF a condamné fermement tout acte haineux visant à ostraciser quiconque sur la base d’une caractéristique religieuse, raciale, ethnique ou sexuelle.

Les parlementaires ont également entendu une communication du Président de la Chambre des députés du Luxembourg, M. Mars Di Bartolomeo, sur la préparation de la 43e Session de l’APF, de la 8e édition du Parlement francophone des jeunes ainsi que du cinquantième anniversaire de l’APF en juillet prochain à Luxembourg. Le Bureau s’est enfin penché sur les perspectives de création d’un Réseau des jeunes parlementaires francophones et celles d’un Réseau des déontologues parlementaires francophones.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse