Première séance de prise de contact: Justin Bitakwira échange avec les présidents de commissions et Groupes parlementaires de l’AN

par -
0 541
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En dépit de la précarité dans laquelle il a hérité le ministère des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira a reçu hier mardi 27 décembre 2016, à sa première audience, les représentants des élus du peuple de différentes commissions parlementaires et présidents des Groupes parlementaires de l’Assemblée nationale à l’hôtel Venus de la Gombe. Une première audience qui jette les bases d’une  franche collaboration entre lui et les élus du peuple, à travers les structures établies à la Chambre basse du Parlement.

Au nombre des présidents des Groupes parlementaires à la Chambre basse du parlement qui se sont entretenus avec Justin Bitakwira, l’on cite les députés nationaux Nsaman-O-Lutu Oscar, Bamporiki Manegabe Jean-Marie, Nku Imbie David, Laurent Muzangisa, Mwaka Arsène (Rapporteur) et Katshongo Mbaw Paulins, respectivement des groupes parlementaires Palu et Alliés, UNC et Alliés, Etat de Droits (EDD), Unité, GPLDS et PPRD.

En plus des présidents des Groupes parlementaires, le ministre des Relations avec le Parlement a conféré avec les présidents des Commissions, respectivement Jean-Luc Mutokambale (Commission Economique et financière), François Bokona Wipa Bonjali (Politique administrative et juridique) et  François Kasende (Commission Défense nationale).

Il ressort de ces entretiens que le nouveau locataire de l’avenue Pumbu, dans la Commune de la Gombe, a réaffirmé qu’il va faire de son ministère, non seulement le plus fréquenté par les députés nationaux, les sénateurs, les députés provinciaux, mais aussi les ministres du gouvernement central et gouvernements provinciaux. L’objectif de cette attractivité du ministère réside dans la vulgarisation des lois votées, promulguées par le Chef de l’Etat, dont leur applicabilité semble lourde, mais aussi redynamiser les Assemblées provinciales, en ce que les contrôles parlementaires dans ces différentes institutions précitées soient intensives.

Il a promis également à s’attaquer aux inféodations des Assemblées provinciales, s’attarder sur le comportement susceptible de récuser sa propre signature. Ce grand-esprit dans un petit corps, semble bien parti pour jouer le rôle véritable d’interface entre le Parlement et le Gouvernement central, surtout qu’il va se faire l’avocat-défenseur de l’un comme de l’autre. En outre, l’image d’un ministère dit garage doit être effacé des élus du peuple, en ce qu’il connait les réalités de l’Assemblée nationale, les préoccupations des élus, enfin de jouer le rôle d’avocat pour l’amélioration de leurs conditions sociales.

Ce premier contact, marque un début prometteur pour ce ministère longtemps inactif à cause de leurs animateurs, mais par la magie d’un visionnaire, ce portefeuille va faire parler de lui au sein des institutions de la République. Ce matin 28 décembre 2016, il accompagne pour la première fois le ministre du Budget, en vue de défendre le projet d’ouverture de crédit provisoire à la chambre haute du Parlement. La mission, certes semble ardue, Justin Bitakwira promet l’inspection des différentes structures qui relèvent de son ministère, dans l’objectif de faire de celui-ci un carrefour pour toutes les institutions de la République.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse