Première réunion stratégique avec les officiers de la police: Sylvano Kasongo annonce des mesures fortes contre les inciviques

par -
0 424
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il a remplacé Célestin Kanyima,  Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise, le nouveau Patron de la police provinciale de Kinshasa, en l’occurrence Sylvano Kasongo Kitenge a, au cours d’une grande et importante réunion du mardi 25 juillet courant, annoncé des mesures fortes contre l’insécurité et banditisme urbain grandissant dans la Ville province Kinshasa. La capitale congolaise est en proie à un cycle de violence de rue, aux enlèvements dans les véhicules non autrement identifiés.

Devant les officiers supérieurs de la Police Nationale Congolaise, notamment les commandants de différents districts et commandants de CIAT, Sylvano Kasongo Kitenge a évoqué le cas de la discipline au sein de la Police Nationale Congolaise, en plus de nouvelles directives opérationnelles, et nouvelles instructions. Il s’agit de la ligne de conduite que les commandants de la Police Nationale Congolaise sont tenus de suivre, en raison des problèmes sécuritaires que connait la capitale congolaise.

En rapport avec les nouvelles instructions et directives à suivre, le patron de la Police Nationale Congolaise, ville de Kinshasa a chargé les officiers sous son commandement de mettre fin à l’insécurité qui constitue son axe prioritaire. Pour Sylvano Kasongo, il faut relever le défi de l’insécurité galopante à Kinshasa, siège des institutions. En plus, il faut mettre fin à la pratique de petits terroristes qui perturbent la quiétude des Kinoises et  des Kinois. « Nous devons sécuriser notre population. Les Commandants ont reçu des instructions qu’ils vont appliquer,  et vous verrez que la donne va changer », a-t-il rassuré.

Les Kuluna sont avertis.

Dans la quête de la sécurité à préserver, Sylvano Kasongo Kitenge a insisté sur la traque des Kuluna. Il instruit les commandants des districts de nouvelles méthodes devant mettre fin à ce phénomène qui prend de plus en plus de large dans certains quartiers et communes. A l’occasion, Sylvano Kasongo sollicite de la population la collaboration étroite à dénoncer à la Police, tout incivique et autre malfrat suspect.    « Nous allons aussi appliquer de nouvelles méthodes, pour arrêter tous ces voyous qui dérangent la population. C’est ici, l’occasion de lancer un appel vibrant à la population de dénoncer tous les voyous et inciviques éparpillés dans la cité », a-t-il indiqué. De poursuivre, que la population doit toujours faire confiance à la Police Nationale Congolaise pour parvenir aux résultats pacifiques, de mater l’insécurité sous de conflits entre le gouvernant et le gouverné. D’ailleurs, ceux qui doivent plus s’inquiéter de la présence de la police dans cette traque, sont des inciviques, et non la population qui doit être sereine, plutôt qu’agitée.

La PSR et les Chauffeurs mis en garde contre les mesures répressives

Outre les difficultés liées à sécuriser la population, un autre obstacle est celui du comportement même de la police. Dans son speech, le patron de la PNC Ville de Kinshasa a tapé du poing sur la table au sujet de dérapages de certains policiers, notamment les Commandants qui sont pointés du doigt.

Si, à la prise de ses fonctions, Sylvano Kasongo avait annoncé qu’il allait lutter contre les embouteillages à Kinshasa, nombreux sont ceux qui n’ont ni compris ni intériorisé son message. Il s’agit de traquer les PSR qui occasionnent ces embouteillages, plutôt de réguler la circulation. Une unité spéciale est mise en service pour traquer toutes les brebis galeuses, a-t-il indiqué en ces termes : « Nous savons que notre population a beaucoup de difficultés mais, nous avons aussi un autre problème sérieux au sein de la Police. Le comportement de la Police spéciale de circulation routière qui fait la honte de la Police, qui demande de l’argent par-ci par-là et qui les policiers qui font la honte de cette tenue ».

En outre, il annonce des mesures répressives contres ces policiers aux poches remplies de corruption. En plus de la Police spéciale de circulation routière mise en garde, les chauffeurs qui ne respectent pas le Code de la route sont tenus également au respect. Sinon, Sylvano Kasongo Kitenge fait suite des mesures répressives contre ces inciviques au volant. « En collaboration avec l’Association des Chauffeurs du Congo, ACCO, nous allons lancer une période courte de sensibilisation, avant d’en arriver aux mesures répressives contre les chauffeurs qui ne respectent pas le code de la route.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse