Premier atelier d’évaluation du processus électoral en RDC: Corneille Nangaa satisfait du bon déroulement des travaux

par -
0 470
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans son mot de circonstance à l’occasion du lancement officiel de l’atelier d’évaluation du processus électoral en RDC, préparant ainsi la tripartite CENI-CNSA-Gouvernement, le Président de la CENI a salué la présence des délégués des institutions. Cela témoigne de l’engagement des uns et des autres, non seulement pour respecter les dispositions de l’accord politique, mais aussi garantir que les élections attendues soient effectivement celles voulues par tous, libres, transparentes, démocratiques et apaisées.

Pour rappel, l’Accord politique signé le 31 décembre 2016 au Centre interdiocésain de Kinshasa sous la facilitation de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), régule avec la Constitution la vie politique nationale. En son point IV, il dispose ce qui suit :

Au point IV.1. « Les parties prenantes s’accordent pour une refonte totale du fichier électoral et l’évaluation, au moins une fois tous les 2 mois, de l’opération d’enrôlement des électeurs en cours ».

Au point IV.2. « Les parties prenantes conviennent de l’organisation des élections en une seule séquence Présidentielle, Législatives nationales et provinciales au plus tard en décembre 2017. Toutefois, le Conseil National de Suivi de l’accord et du processus électoral, le gouvernement et la CENI peuvent unanimement apprécier le temps nécessaire pour le parachèvement desdites élections », a souligné Corneille Nangaa.

L’objectif de l’atelier fixé

Le présent atelier a pour objectif d’évaluer substantiellement le processus électoral en cours en RDC, afin d’en assurer un bon atterrissage : c’est à dire dans les conditions financières, techniques et logistiques optimales et sans écueil prévisible de quelque ordre que ce soit.

Etat des lieux du processus électoral

Le Président de la CENI a fait un état des lieux du processus électoral. Il a présenté les activités réalisées dans le cadre de l’opération de la révision du fichier électoral, celles en cours et les activités à venir.

S’agissant des activités réalisées, on notera : l’acquisition des matériels (Kits d’enrôlement, des cartes d’électeurs et des générateurs…) ; la Révision de la loi N°04/028 portant identification et enrôlement des électeurs ; la production et livraison des matériels ; le déploiement des matériels; l’identification et recrutement du personnel temporaires ; la formation des agents électoraux pour la révision du fichier électoral ; le repérage des Centres d’Inscription ; l’affectation et déploiement des Membres des Centres d’Inscription (CI) et des matériels vers les CI ; l’installation et aménagement des centres d’inscription ; l’identification et enrôlement des électeurs sur le terrain : Aire opérationnelle pilote du Nord-Ubangi ; l’identification et enrôlement des électeurs sur le terrain : 1ère et 2è Aires opérationnelles dans les provinces de Equateur, Haut-Katanga, Haut-Lomami, Ituri, Lualaba, Maniema, Mongala, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Sud-Ubangi, Tanganyika, Tshuapa ; le contentieux des listes électorales dans les provinces pilote et des Aires opérationnelles 1 et 2 citées ci-haut ; le ramassage des matériels, centralisation de données des électeurs au Centre National de Traitement pour les provinces pilote et des aires opérationnelles 1 et 2 ; le traitement et consolidation de données desdites provinces par le Centre National de Traitement ; la modernisation et le renforcement de sécurité du Centre National de Traitement, ainsi que de l’ensemble de l’équipement informatique et réseau dédié à la centralisation, au traitement et à la conservation du fichier électoral.

Plusieurs autres activités sont en cours de réalisation. C’est le cas de l’identification et enrôlement des électeurs sur le terrain : 3ème et 4e Aires opérationnelles dans les provinces de Bas-Uélé, Haut-Uélé, Kasaï Oriental, Kinshasa, Kongo-Central, Kwango, Kwilu, Lomami, Maï-Ndombe, Sankuru, Tshopo.

Dans ces provinces, il faut signaler que la procédure de clôture définitive des centres d’inscription est en cours et, à ce jour, plus de 3.500, soit près de 40% des centres d’inscription opérationnels sont déjà fermés. Les autres centres d’inscription attendent l’accomplissement de leurs 90 jours de temps opérationnel exigé.

Les activités qui restent à réaliser pour clôturer cette opération de révision du fichier électoral ultime pour la suite du processus électoral, sont essentiellement celles liées au ramassage des matériels ; centralisation de données des électeurs au Centre National de Traitement pour les provinces des aires opérationnelles 3 et 4 ; le traitement et consolidation de données de ces provinces par le CNT ; la finalisation du déploiement du matériel d’enrôlement dans les provinces du Kasaï et du Kasaï Central, ainsi que dans les territoires de Luilu et Kamiji ; la cascade de formation des agents opérationnels des provinces du Kasaï et Kasaï Central, ainsi que des territoires de Luilu et Kamiji ; Identification et enrôlement des électeurs dans ces provinces et territoires ; ramassage de matériels et centralisation des données de ces dernières provinces et ces derniers territoires au Centre National de Traitement ; la détection biométrique des doublons potentiels pour les données de l’ensemble de la République ; la validation des résultats de cette détection de doublons ; l’audit du fichier électoral mis à jour.

C’est autour de ces activités que va se concentrer les travaux de l’évaluation. Plusieurs aspects sont décelables de ces activités. Ce qui a inspiré la création des commissions thématiques d’évaluation, notamment celle chargée des aspects juridiques et des procédures opérationnelles ; des aspects budgétaires et de financement du processus électoral ; des aspects logistiques des opérations électorales  et enfin des aspects politico-administratifs et sécuritaires du processus électoral.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse