Préavis de Tshisekedi : Du déjà réglé, selon la MP !

par -
0 1932
Une vue de l' opposant, Étienne Tshisekedi. Ph.tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ça aurait été surprenant que des propos aussi menaçants  que déplacés ne suscitent des réactions virulentes. S’adressant hier devant ses partisans et autres militants des partis membres du Rassemblement, la coalition issue du conclave Genvalois, comme à ses habitudes, Étienne Tshisekedi a  joué la provocation.

« Comme prévu par la constitution, les élections doivent avoir lieu cette année 2016. Le 19 décembre est la première ligne rouge à ne pas franchir. Le corps électoral doit être convoqué pour l’élection présidentielle. Au cas contraire, la haute trahison sera attestée dans le chef de Monsieur Kabila qui endosse la responsabilité du malheur des congolais. Dès cet instant, le décompte de son préavis de trois mois de locataire au palais du peuple commence. Le 19 décembre 2016, le préavis terminé, le 20 décembre 2016, la maison doit être libre », lance le vieil opposant  de 84 ans à la foule.

Un discours d’appel à la révolte qui ne passe visiblement pas dans les milieux de la majorité présidentielle.

« Le palais présidentiel ni aucun palais de la République n’ est la propriété d’ un monsieur qui s’ appelle, Tshisekedi pour qu’ il donne de préavis à qui que ce soit », rétorque le porte-parole du gouvernement. Pour Lambert Mende, seul le peuple peut donner un préavis au président Kabila. Or, explique le ministre des médias, le peuple a déjà réglé cette question dans la constitution. Référence ici faite au paragraphe 2 de l’ article 70 qui stipule «  qu’ à la fin de son mandat, le président sortant reste en fonction jusqu’ à l’ installation effective du nouveau président élu ».

« C’est déjà une affaire réglé et donc, monsieur Tshisekedi n’a pas à venir faire rouler des mécaniques dont il sait qu’ il n’ auront aucune conséquence d’ ailleurs sur la réalité », affirme Lambert Mende.

On ne peut pas faire du neuf avec du vieux

A la Mp, on continue à considérer l’ Udps comme un partenaire sérieux pour le dialogue mais attention, il ne faut pas confondre l’ udps avec Tshisekedi prévient Lambert Mende qui met en garde ce parti car explique t- il, avec ces mêmes méthodes, Tshisekedi avait déjà raté la première démocratisation lorsqu’ il se contentait de rouler les mécaniques face à feu le président Mobutu qui bloquait le processus et il lui a donné sept ans supplémentaires.

« S’il n’y avait pas eu l’Afdl de Laurent Désiré Kabaila, Mobutu serait mort au pouvoir », rappelle M. Mende. Les mêmes causes continueront à produire les mêmes effets, regrette –t-il.

«  Il faut qu’au sein de l’ Udps, que des gens disent à monsieur Tshisekedi qu’ il est temps de changer de méthodes. »,exhorte le ministre des médias.

« Ce leader est en train de faire perdre du temps aux militants en leurs tournant en rond avec des roulements des mécaniques sans aucune perspective réelle d’ arriver à la démocratisation dans notre pays qui passe obligatoirement maintenant par le dialogue national inclusif. Il |Tshisekedi| a tenté avec Mobutu, il a échoué, c’ est pourquoi Kabila le père a pris le pouvoir et maintenant, tenter la même chose avec Joseph Kabila, qui est un réformateur et non un dictateur, ça sera encore plus difficile de réussir », rassure l’autorité morale de la convention des congolais unis.

Jean Pierre Kayembe

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse