Poursuivant ses consultations à la Cité de l’UA: Bruno Tshibala à l’écoute du président de l’Aliba et du collectif des mouvements citoyens

par -
0 243
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenze a reçu en audience, hier lundi 24 avril à la Cité de l’Union Africaine, le président de l’Alliance des Bangala (Aliba), Omer EgwakeYangembe. Ensuite, il a échangé avec les jeunes du collectif des mouvements citoyens, dont la LUCHA. Le président de l’Aliba, aussi vice-ministre du Portefeuille, a condamné avec ferme, la dernière déclaration de la Cenco qu’il qualifie de provocation et de distraction. Pour rappel, les évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco) ont qualifié d’entorse, la nomination du nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze. Alors que pour la Sadc qui vient de consulter toute la classe politique et sociale de la République, le chef de l’Etat, en nommant Bruno Tshibala comme Premier ministre, a pris ses responsabilités en mains.

Qu’à cela ne tienne, le président de l’Alliance des Bangala, Omer Egwake, est venu présenter ses civilités au Premier ministre, puisque depuis sa nomination par le chef de l’Etat, il était à l’extérieur du pays pour des soins médicaux. Aussi, entant que grand leader politique, il s’est trouvé dans l’obligation de rencontrer le chef du Gouvernement pour lui témoigner de son soutien tout au long de son mandat.

« C’est notre Premier ministre, actuellement, lorsqu’il a été nommé par le chef de l’Etat Joseph Kabila, je n’étais pas au pays. J’ai eu à suivre ses premières déclarations à la télévision et sa première descente à Lemba où je suis originaire de la commune. Je suis membre d’un parti politique, le MLC/Libéral, un grand leader dans ce pays et j’ai une grande structure dans ce pays qu’est l’Alliance des Bangala qui regorge un nombre important de la population congolaise. C’est à ce titre que j’ai été invité par le Premier ministre et j’ai saisi cette occasion pour lui exprimer ma profonde gratitude, parce qu’il a usé de son petit temps de calendrier trop chargé pour nous recevoir. J’ai profité de cette occasion pour apporter notre soutien à ses nouvelles fonctions », a déclaré Omer Egwake au sortir de sa rencontre avec le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenze.

Les jeunes soutiennent l’organisation des élections et un large consensus

Après le président de l’Aliba, est venu le tour du collectif des mouvements citoyens, dont la LUCHA. Ces jeunes sont venus exprimer leurs préoccupations à Bruno Tshibala à savoir : la tenue des élections, la sécurité dans le pays, le consensus autour du gouvernement et la prise en compte de la voix de la jeunesse. C’est le Coordonnateur de cette structure, Justin Bahati, qui, au sortir de leur rencontre avec le Premier ministre, a affirmé que l’organisation des élections, la sécurité des congolais, et la mission de consensus sont les trois points qui ont été à la base de leurs discussions. Pour ce faire, il sollicite à Bruno Tshibala d’associer la jeunesse dans sa dynamique de gestion et de ne pas oublier la mission fondamentale qui est celle d’organiser les élections conformément à l’accord du 31 décembre.

« Nous venons de rencontrer le Premier ministre qui a été récemment nommé, et nous avons échangé avec lui sur certaines questions qui intéressent la Nation Congolaise. Nous ne pouvons pas rester à l’écart sans pour autant apporter notre idée. Nous avons beaucoup de propositions que nous ne pouvons pas seulement laisser aux réseaux sociaux que nous devons lui parler aux oreilles ouvertes pour qu’il écoute qu’est-ce que nous pensons par rapport à sa nomination et qu’elle est notre position quant à ce », a fait savoir Justin Bahati, Coordonnateur de ce mouvement citoyen.

Par rapport aux propositions faites au chef du gouvernement, Justin Bahati les a retracées en quelques lignes en disant : « Nous avons d’abord demandé au Premier ministre de rester dans l’esprit de l’organisation des élections, parce que nous voulons voir les élections cette année. C’est ça l’objectif fondamental du peuple congolais. Nous lui demandons d’élargir le consensus, parce que lui seul ne peut pas réussir. Qu’il fasse tout, qu’il utilise son leadership afin d’atteindre d’autres composantes qui ne sont pas d’accord avec sa nomination ».

Quant au souci fondamental de la jeunesse et sur les personnes qui pensent la manipuler facilement, il souligne en ces propos : « Nous, les mouvements de jeunes, nous ne sommes pas là pour les noms des individus. Nous attendons les résultats des élections, le bien-être des Congolais, raison pour laquelle, tout individu qui va être là, s’il va accomplir la population attend, ça nous réjouit. Le Premier ministre doit aussi intégrer la jeunesse dans sa dynamique de gestion, mais beaucoup plus tenir sur l’objectif principal qui est l’organisation des élections. La mission électorale, sécuritaire et celle de consensus sont les trois éléments fondamentaux auxquels nous avons fait rappel au Premier ministre ».

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse