Poursuite des consultations

par -
0 551
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’opposition républicaine, la Société civile et les femmes de la Majorité et de l’opposition chez Joseph Kabila

L’opposition républicaine conduite par le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, était hier reçue par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Au menu, recevoir les avis de son groupe, en vue de l’organisation du dialogue attendu par tout le monde. Au sortir de cet entretien, il a dit qu’ils ont parlé du pays.

« Nous sommes en perspective des élections qui vont avoir lieu. Le Président voudrait prendre l’avis de toute la classe politique, sociale pour savoir quelle est la volonté de la population pour aller dans les élections apaisées », dit-il, avant d’ajouter que moi, je considère que, ces élections, pour qu’elles puissent être apaisées, doivent répondre à certaines exigences. La première, les élections demandent beaucoup d’argent. Et lorsqu’il se retourne en direction du budget 2015, les ressources qui ont été allouées pour les élections 2015 ne sont pas suffisantes. Où allons-nous trouver de l’argent pour organiser des élections qui sont prévues en 2015 (les élections locales, provinciales, sénatoriales et de Gouverneurs ?), se demande-t-il. Le Président m’a demandé d’établir une note ce soir pour la lui faire parvenir ce matin. A la question de savoir qu’est-ce qu’il a proposé au Chef de l’Etat au regard du déficit de financement des élections, il a répondu que la primeur, il l’a réservée au Chef de l’Etat.

A la question de savoir quelle réaction il peut avoir au regard d’une certaine opposition opposée au dialogue, Léon Kengo souligne qu’il ne faut pas globaliser ce que certains éléments de l’opposition ont exprimé à cette occasion-là. « L’opposition républicaine que je représente est ici, parce qu’elle n’est pas de cet avis là », dit-il, avant d’expliquer que les Concertations ont réuni plus de 700 recommandations. Le Président de la République par le dialogue, voudrait consulter toute la classe sociale pour savoir si on peut organiser ces élections d’une manière apaisée.

Par la suite, le Chef de l’Etat a offert son hospitalité à la Société civile dans toute sa globalité. Kathy Kalanga qui a pris la parole en son nom, a expliqué qu’au sein de l’opposition en Rd Congo, il y a une partie qui demande que cela soit fait par une médiation internationale et l’autre partie qui voudrait que cela soit fait même par les nationaux. Et nous, nous supposons qu’en Rd Congo, nous avons de personnalités sages, aguerries, qui peuvent faire aussi ce travail. C’est ainsi que nous avons fait cette proposition au Chef de l’Etat pour voir dans quelle mesure on peut mettre tout le monde sur la même table.

Pour terminer, les portes du Palais de la nation s’étaient aussi ouvertes pour les femmes de la Majorité présidentielle et de l’Opposition, qui ont souligné qu’il y a effectivement des divergences entre différentes classes sociales du pays et que le dialogue tel qu’annoncé par le Chef de l’Etat s’impose pour les aplanir. Ne dit-on pas que l’union fait la force ?

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse