Pourquoi pas une coopération agricole efficace entre l’Egypte et la Rdc

par -
0 718
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ces deux pays frères et amis possèdent chacun des capacités, naturelles pour l’un et technologiques pour l’autre, qu’ils peuvent mettre ensemble pour booster si rapidement leurs économies. Si jamais les autorités compétentes envisageaient une véritable coopération entre ces deux pays dans le domaine de l’agriculture, les résultats seront certes, remarquablement positifs. Puisqu’au même moment, l’Egypte, pays désertique, va garantir encore davantage son développement agricole, et la Rd Congo de son côté, pays aux potentialités agricoles énormes, connaîtra une véritable révolution verte et assurera la sécurité alimentaire de ses populations.

L’agriculture est le socle de tout développement. Aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation et de la révolution technologique, les pays sont appelés à coopérer dans la complémentarité en vue de résoudre les problèmes cruciaux que connaissent leurs populations. Les pays africains qui sont encore restés les derniers à accéder au développement sont aussi obligés de changer des stratégies pour ne plus continuer à subir l’exploitation de l’Occident.

Le cas de la Rdc par exemple, tout doit être mis en œuvre pour briser son paradoxe d’un pays affamé mais potentiellement riche. Pour ce faire, le pays doit rectifier son tir. C’est-à-dire, qu’il doit revoir sa politique de coopération internationale par rapport à l’investissement agricole.

Puisque, ce qui se passe en Rdc, ce n’est pas de la coopération mais de l’exploitation. Cette exploitation date de l’époque coloniale. Même après l’indépendance du pays, cette exploitation continue à affamer les Congolais.

Voilà pourquoi, il faille mieux que la Rdc puisse cette fois-ci, se tourner vers ses pays frères africains qui sont forts et avancés en technologie moderne dans le domaine de l’agriculture. C’est donc le cas de la République arabe d’Egypte. Ce pays, bien que désertique, développe à ce jour une technologie remarquable sur le plan des recherches agronomiques.

Cela étant, dans le cadre de cette coopération, l’Egypte pourra mettre à la disposition de la Rdc sa haute technologie en matière agricole. La Rdc, en revanche, peut ouvrir toutes ses portes à l’Egypte pour un investissement conséquent dans le secteur de l’agriculture.

A savoir que, neuf des onze pays du Bassin du Nil sont inscrits sur la liste de trente-trois pays les plus pauvres du monde. Pourtant, ces pays qui sont plus pauvres et reçoivent de l’aide alimentaire peuvent devenir des pays d’expérimentation agricole.

C’est le cas de la Rdc qui regorge d’énormes potentialités naturelles sur le plan agricole. Lesquelles potentialités peuvent être mises en valeur avec les capacités technologiques et agronomiques de l’Egypte.

Car, la Rd Congo, malgré ses richesses naturelles, a toujours du mal à décoller dans son économie suite à des investissements agricoles mal négociés avec des pays nantis (souvent occidentaux) qui ne voient que leurs intérêts et exploitent sans merci le sol congolais au détriment de la population.

Or, si l’Egypte et la Rdc envisageaient une coopération étroite dans le domaine de l’agriculture, les deux pays vont tirer d’énormes profits en faveur de leurs populations et la croissance économique.

Pour une politique agricole adéquate

La Rdc dispose d’environ 80 millions d’hectares de terres agricoles dont seulement 10% sont encore utilisées à ce jour. C’est le deuxième pays à travers la planète après le Brésil (actuellement premier pays agricole du monde) possédant le plus d’espace agricole non encore utilisé. Mais, le pays connaît une dépendance alimentaire excessive même pour des produits agricoles.

Il faudrait aussi savoir que la Rdc, avec son fleuve et autres cours d’eau, son ouverture à l’océan et ses lacs, possède un potentiel halieutique exceptionnel. Pour ce qui est de l’élevage, l’on n’en dira pas plus parce que la Rdc a, non seulement de l’espace suffisant, mais aussi des conditions favorables.

Voire même le climat est aussi favorable pour toutes les activités tant agricoles, de la pêche à l’élevage.

Toutefois, il n’y a aucune raison pour que la Rd Congo puisse engager des sommes énormes à importer des vivres. D’autant plus qu’à partir de ses potentialités naturelles, le pays est à même de produire suffisamment de la nourriture pour ses habitants et ainsi, assurer véritablement sa sécurité alimentaire.

Voilà pourquoi, une politique adéquate de développement agricole dans le pays s’avère indispensable, pour promouvoir le secteur agricole en Rdc, et mettre en valeur toutes ses potentialités nécessaires. Ce, en vue de garantir une production agricole pour une suffisance alimentaire dans le pays.

C’est ici donc le lieu de chercher une coopération avec l’Egypte, un pays frère, qui a non seulement les capacités et moyens nécessaires pour aider la Rdc à accéder à sa révolution agricole, mais aussi et surtout, qu’il entretient des relations fraternelles depuis belle lurette avec le pays de Lumumba, tous deux étant également des pays du Bassin du Nil.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse