Pour une fin de l’année calme et apaisée: Le Gouvernement accorde des allégements fiscaux et douaniers à quelques produits de 1ère nécessité

par -
0 532
Une vue des membres de la Troïka stratégique
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme chaque lundi, le Premier ministre Matata Ponyo a présidé à l’Hôtel du Gouvernement, la quarante-quatrième réunion de l’exercice 2016 consacrée au suivi de la situation économique, financière et sociale du pays. Et ce, en présence des habitués. Faisant la synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 21 octobre 2016, la Troïka stratégique a noté qu’au plan international, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié son rapport annuel intitulé « Egaliser les conditions du commerce pour les petites et moyennes entreprises (PME) ».

Dans ce rapport, l’OMC met l’accent sur l’apport du système commercial multilatéral, et encourage la large participation des PME et leur inclusivité aux marchés mondiaux. Au regard des difficultés auxquelles sont confrontées les PME, l’OMC recommande aux Etats de prendre des mesures cohérentes au niveau national et sur le plan international, en vue de renforcer la capacité des pays les moins avancés à participer efficacement aux marchés mondiaux.

Sur le marché des matières premières, au 20 octobre 2016, on note un recul de 3,37% du prix du cuivre après la légère embellie de la semaine écoulée. En effet, la tonne métrique s’est vendue à 4.642,00 USD contre 4.804,00 USD une semaine avant. Pour quatre semaines consécutives, le prix de l’or s’est situé dans une phase baissière ; le cours l’once d’or étant passé de 1.325,00 USD à 1.323,00 USD, accusant une baisse de 0,15%. S’agissant du cobalt, le prix à la tonne métrique s’est maintenu à 28.145,7 USD.

Le prix du pétrole, affiche au 20 octobre, une évolution divergente entamée il y a deux semaines. Il a poursuivi la hausse sur le marché de New York, passant de 50,32 USD à 50,98 USD, soit une hausse de 1,31% ; alors qu’à Londres il est encore noté une baisse, cette fois-ci de 1,69%, le baril s’étant vendu à 51,30 USD contre 52,18 USD une semaine avant. Pour ce qui est des produits céréaliers, leurs prix sont tous en hausse, comme suit : a) 129,04 USD/tonne (+0,43%) pour le maïs ; b)  10 ,33 USD/tonne (+0,93%) pour le riz, et c) 417,00 USD/tonne (+0,24%) pour le blé.

Au plan national, durant la semaine du 17 octobre, les principaux indicateurs macroéconomiques s’étaient comportés comme suit : Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,449% (+0,14 point). En cumul, l’inflation a atteint 4,371%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 5,439% pour un objectif de 4,2%. Le franc congolais s’est déprécié de 0,38% sur le marché parallèle, et de 0,88% à l’interbancaire. Au 20 octobre 2016, le taux de change sur ces deux marchés était de 1.198,70 CDF/USD et 1.095,73 CDF/USD contre 1.194,17 CDF/USD et 1.086,13 CDF/USD une semaine avant. Les réserves internationales, ont connu une augmentation de 5,62 millions USD, et sont actuellement à 932,33 millions USD, et couvrent 4,11 semaines d’importations des biens et services.  Le taux directeur de la Banque centrale du Congo, est à 7%, induisant une marge de positivité de 2,387 points.

L’exécution du plan de trésorerie au 21 octobre renseigne un solde mensuel déficitaire de 86,951 milliards CDF, provenant des recettes de 161,394 milliards CDF et des dépenses de 248,345 milliards CDF, dont la paie du mois d’octobre 2016. Par ailleurs, en cumul annuel, le compte général est également déficitaire de 396,881 milliards CDF. Concernant les finances publiques, nous apprenons qu’il a été noté que les objectifs qui étaient assignés aux régies financières ont été partiellement rencontrés. L’objectif pour le ministre des Finances est de parvenir à un déficit zéro. De même du côté de la Banque centrale du Congo (BCC), en poursuivant les mesures d’assainissement budgétaire et monétaire.

Dossiers spécifiques

Au sujet de la situation de la paie, disons que celle du mois d’octobre 2016 a été lancée en accordant la priorité à la Police nationale congolaise et aux FARDC. Celle du mois de septembre est clôturée sur l’ensemble du territoire national, excepté quelques cas litigieux en cours de traitement.

Disons que sur instruction du Président de la République, des concertations se sont tenues le mercredi 19 octobre 2016 entre une équipe du Gouvernement (Ministères du Budget, des Finances, de l’Economie nationale, du Portefeuille et des Mines, les régies financières ainsi que le Banque centrale du Congo) et le secteur privé (FEC, COPEMECO). L’objectif de la rencontre était de déterminer les modalités de collaboration entre les deux parties dans le but d’assurer un approvisionnement régulier du pays en produits de première nécessité durant les trois mois à venir qui mèneront aux festivités de fin d’année. Ils ont convenu d’accorder des allègements fiscaux et douaniers pour une période ne dépassant pas les trois mois aux importateurs des produits de première nécessité qui ont été listés et pour la profession et pour le Gouvernement, notamment le riz, le poulet, le sucre, les poissons, les huiles végétales, mais également les produits pétroliers.

Les deux parties, après échanges, ont convenu d’un certain nombre de mesures visant à garantir la meilleure atteinte de l’objectif visé.  La Troïka stratégique, tout en les approuvant, a demandé aux ministre des Finances et de l’Economie nationale de soumettre lesdites mesures à l’examen préalable de la commission tarifaire pour en étudier les mécanismes de mise en œuvre en tenant compte des contours légal et réglementaire. S’agissant des produits pétroliers, il a été demandé au Gouverneur de la BCC de mettre à la disposition en priorité des pétroliers des montants nécessaires pour couvrir les importations de manière à ce que l’approvisionnement en produits pétroliers ne puisse connaître des perturbations.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse