Pour son meeting au Stade Tata Raphael: La MP bat le rappel des troupes

par -
0 1154
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*A travers un grand meeting qu’elle organise aujourd’hui au Stade Tata Raphael, la Majorité Présidentielle veut mobiliser l’ensemble de la population, la sensibiliser sur deux sujets majeurs qui conditionnent la démocratie congolaise. Il s’agit de l’enrôlement électoral qui est la première phase pour l’organisation des élections et le dialogue qui est aujourd’hui la voie royale pour débloquer toute entrave sur le chemin du processus électoral

*Ce grand rassemblement sponsorisé par la MP vise à démontrer à la face du monde que toutes les conditions sont normalement réunies pour espérer raisonnablement la présence de tous les partenaires politiques de l’opposition au sein du dialogue convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, avec le Facilitateur désigné par l’Union africaine, l’ancien Premier ministre togolais, Edem Kodjo et l’appui de la communauté internationale

Aujourd’hui vendredi, au Stade Tata Raphael dans la commune de Kalamu, tous les partis politiques, personnalités et alliés de la Majorité Présidentielle (MP) se retrouvent pour un grand meeting de clarification. A en croire le porte-parole de la Majorité Présidentielle, l’Ambassadeur André-Alain Atundu, le sens de ce meeting, c’est de mobiliser l’ensemble de la population, la sensibiliser sur deux sujets majeurs qui conditionnent la démocratie congolaise. Il s’agit de l’enrôlement électoral qui est la première phase de l’élection et le dialogue qui est aujourd’hui la voie royale pour débloquer toute entrave sur le chemin du processus électoral. Ce message a été donné à l’issue de la réunion du Bureau politique de cette famille politique dont l’Autorité morale n’est autre que le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.

Mieux, si la MP est arrivée jusqu’à adopter des actions de rue, c’est notamment suite au comportement du principal interlocuteur, une certaine frange de l’opposition politique en Rd Congo qui se distingue par des tergiversations sans raisons valables. Elle a vite oublié que c’est elle qui avait réclamé la présence d’un Facilitateur international désigné par la communauté internationale (l’Union africaine) en intelligence avec les Nations Unies. Elle ne s’est pas rappelé que c’est elle qui avait réclamé à cor et à cri la présence d’un groupe international d’appui à la Facilitation, comme gage du soutien de la communauté internationale au Facilitateur et au dialogue. Enfin, le vœu de libérer des prisonniers par mesure de grâce présidentielle comme signe de bonne volonté et de décrispation du climat politique a été exaucé par le Président de la République.

Au regard de tout ce qui précède, qu’est-ce que le Gouvernement de la République n’a pas fait pour s’aligner aux exigences de l’opposition ? Voilà pourquoi ce meeting va permettre au Bureau de la Majorité Présidentielle de fixer une fois de plus l’opinion, pour que la population comprenne qui ne veulent pas aller au dialogue et que le moment venu, elle puisse tirer les conclusions qui s’imposent.

Comme on peut bien s’en rendre compte, la MP n’a aucune crainte pour financer ses activités politiques, d’autant plus qu’il s’agit d’une famille politique très organisée et très structurée, où chacun sait le rôle qu’il joue. C’est ainsi qu’en dehors des cotisations ordinaires, la MP a demandé à tous ses sociétaires un effort supplémentaire, pour combler la part qui reste des cotisations normales.

L’on ne doit donc pas s’étonner outre mesure de constater la circulation de l’argent, surtout que  toute organisation matérielle a un coût. Entendu qu’il faut bien déplacer les gens qui vont se retrouver quelque part pour commenter l’actualité qu’ils viennent de vivre. C’est la MP en toute liberté qui a demandé aux uns et aux autres de se retrouver en différents endroits après le meeting, pour commenter le message.

L’opposition n’est pas notre ennemie

A travers ce meeting, la MP compte mobiliser le maximum de ses troupes pour que le message soit relayé dans tous les coins de la capitale et de la République. Et de ce, dans l’objectif simple de sensibiliser la population, « parce que nous avons estimé, de même que tous nos partenaires, que toutes les conditions étaient normalement réunies pour espérer raisonnablement la présence de tous nos partenaires politiques au sein du dialogue convoqué par le chef de l’Etat avec le Facilitateur désigné par l’Union africaine, l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo et l’appui de la communauté internationale », dit-il.

Réagissant à l’attitude du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement dont le président du comité de sage n’est autre qu’Etienne Tshisekedi arrivé mercredi dernier à Kinshasa, André-Alain Atundu estime qu’elle ne coïncide pas avec l’intérêt de notre démocratie et de nos institutions, surtout de l’effort d’émergence de notre pays.

De même, la MP ne considère pas l’opposition comme des ennemis à abattre ; mais a besoin de continuer avantageusement son combat pour l’émergence de la Rd Congo, pour l’inculturation de la démocratie et pour la liberté d’expression.  Et de préciser qu’Etienne Tshisekedi est un acteur politique, historique et important qui n’a pas la même vision que nous, en ce qui concerne le dialogue, mais dont nous espérons aller avec au dialogue dans l’intérêt bien compris de notre démocratie et de nos populations qui ont peur de la guerre et de notre effort vers l’émergence.

Le porte-parole de la Majorité Présidentielle a qualifié de faux le message selon lequel tous les agents de la Fonction publique devraient  s’inviter au stade, parce que sa famille politique est une organisation privée et responsable. Partant, un fonctionnaire de l’Etat qui veut assister à ses activités pendant les heures de service, doit avoir pris le soin de demander toutes les autorisations nécessaires pour que sa présence ne puisse lui causer préjudice.

Soulignons que dans un communiqué du 27 juillet dernier, la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma a appelé toutes les parties concernées en République démocratique du Congo (RDC) à s’engager résolument en faveur du dialogue. Elle saisit cette occasion pour renouveler sa confiance à M. Edem Kodjo, Facilitateur de l’Union africaine pour le Dialogue national en RDC, appuyé par le Groupe de Soutien International, et appelle les parties congolaises concernées à participer pleinement aux consultations en cours, devant mener au lancement du dialogue dans les meilleurs délais.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse