Pour promouvoir la sécurité routière: Joseph Kabila offre 10.000 casques aux « wewa »

par -
0 491
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour préserver de paisibles citoyens usagers de la mototaxi, le Président Joseph Kabila Kabange, usant de  générosité, a mis dix-mille casques à la disposition des moto-transporteurs. A cet effet, le lot a été remis au gouverneur de la ville province Kinshasa, André Kimbuta Yango. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Denis Kambayi a eu une séance de travail, lundi 9 mai, avec le numéro un de la ville province.  Ensemble, les deux personnalités ont étudié les mesures de dispatching de ces casques auprès des destinateurs. Et pour André Kimbuta Yango, chaque wewa aura deux casques : une pour le conducteur et l’autre, pour le client. L’objectif principal est de réduire le taux de mortalité et de graves blessures occasionnées après chaque accident routier. Ceci est un grand moyen de sécurité routière et un outil nécessaire de respect du code de la route pour ces transporteurs Kinois, dont la plupart semblent négliger la règlementation routière.

Adhésion massive des « wewa » au PPRD

Cette nouvelle est tombée à un bon jour, car, c’était ce même lundi que le quartier général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd), en présence de son Secrétaire général, Henri Mova Sakanyi, qu’un grand nombre de motocyclistes dits « wewa » ont adhéré à ce parti cher à Joseph Kabila. Ils ont scandé en choeur : « Kabila wumela ». Pour le représentant des motocyclistes, ce geste du « premier wewa » de la République, son Excellence Joseph Kabila, vient atténuer les tracasseries routières. Car cette démarche vise à mettre fin à l’insécurité routière. Ces casques protègent la tête du chauffeur et celle du client de tout risque d’accident. « Nous remercions le Président Joseph Kabila, car nous travaillons beaucoup pour la population, mais avec tous les risques possible. Ces casques vont vraiment nous aider », a déclaré un « wewa » trouvé au centre-ville. En effet, cinq ans se sont écoulés  depuis que les motocyclistes opèrent à Kinshasa. Et depuis, l’exercice de leur métier dans la capitale, plusieurs de ces « wewa » travaillent sans respect des normes établies. Pas des casques, ni documents de l’Etat, ni même des plaques d’immatriculation. Et c’est chaque jour que les agents de la Police de Circulation Routière (Pcr) soumis au contrôle et à l’application la loi routière traquent ces conducteurs des taxi-motos non en règle avec les documents et autres outils de sécurité. L’on parle aujourd’hui des tracasseries routières, mais en réalité ce n’est que l’application de la loi établie. Plusieurs mois écoulés, le gouverneur de la ville avait tenue rigueur quant à l’application du code de la route pour les conducteurs des taxi-motos. Cette mesure a entrainé la réquisition de beaucoup de motos. Après un mémorandum adressé à André Kimbuta, les motocyclistes ont plaidé pour une dérogation, afin de leur permettre de se mettre en ordre. Chose qui demeure jusqu’à ce jour sans suite. Maintenant que le Président de la République, Joseph Kabila, a remis des casques à ces conducteurs des taxi-motos, il est souhaitable que des mesures contraignantes s’en suivent, sui les gouvernants tiennent aux objectifs de réduire des dégâts humains évitables sur la chaussée.  Espérons que tous les « wewa » au regard de leur nombre, finiront progressivement par bénéficier de ce don du Raïs Kabila. Quant aux plaques d’immatriculation et autres documents connexes, les motocyclistes doivent faire preuve de loyauté pour s’acquitter de cette exigence de l’autorité compétente.

(Altesse Bernetel Makambo )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse