Pour prévenir la poliomyélite: Ituri bénéficie d’une campagne de vaccination d’enfants

par -
0 577
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Plus de six cent-six mille enfants de moins de 5 ans ont bénéficié d’une vaccination contre la poliomyélite dans trois localités à savoir : Djugu, Irumu et Mambasa en Ituri, indique une dépêche de la Radio okapi publiée le samedi dernier.

Selon la source, le nombre d’enfants attendus était plus de 570 000, c’est qui représente un taux de couverture de 106%. Ce dépassement s’explique principalement par l’arrivée des déplacés en provenance du Nord Kivu, dans certaines zones de santé de l’Ituri, notamment Komanda, Bunia et Nia Nia.

La poliomyélite touche principalement les enfants de moins de 5 ans. C’est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entrainer une paralysie totale en quelques heures. D’après l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le virus se propage d’une personne à une autre principalement par la voie fécale-orale ou moins fréquemment par le biais d’un véhicule commun, eau ou aliments contaminés.

Cette maladie se manifeste par fièvre, l’asthénie, les céphalées, les vomissements, la raideur de la nuque et les douleurs dans les membres en sont les premiers symptômes. Une paralysie irréversible des jambes en général survient dans un cas sur 200 entre 5 et 10% des malades paralysés décèdent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner.

Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 359 cas notifié en 2014. Cette baisse résulte de l’effort mondial pour éradiquer cette maladie. Tant qu’un seul enfant reste infecté, tous les autres, dans tous les pays, risquent de contracter la poliomyélite. L’échec de l’éradication dans les derniers bastions de la maladie pourrait aboutir à ce que 200 000 nouveaux cas réapparaissent chaque année au cours des 10 ans à venir. Dans la plupart des pays, l’action mondiale a permis de renforcer les capacités de lutte contre d’autres maladies infectieuses en développant des systèmes de surveillance et de vaccination efficaces.

Prévention

Jusque-là, il n’existe pas de traitement contre la polio. Seule la prévention est la seule option. Le vaccin anti poliomyélite administré à plusieurs reprises, confère à l’enfant une protection à vie. Aujourd’hui, selon l’Oms, plus de 13 millions de personnes marchent, alors qu’elles auraient pu être paralysées par cette maladie. L’Oms estime à 1,5 million le nombre de décès d’enfants évités grâce à l’administration systématique de vitamine A au cours des activités de vaccination anti poliomyélite.

Cette campagne de vaccination en Ituri qui s’est déroulée de porte à porte a été organisée par le gouvernement congolais avec l’appui du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et l’Oms.

Lorsque la poliomyélite sera éradiquée, le monde pourra célébrer une réalisation majeure au niveau mondial et national qui bénéficiera de manière égale à toutes les populations, quel que soit le lieu où elles vivent.

(Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse