Pour prendre part aux obsèques du roi de la Rumba: Lambert Mende écourte son séjour au pays de l’Oncle Sam

par -
0 875
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En séjour officiel aux États-Unis d’Amérique pour une mission de service depuis le 25 avril, le ministre Lambert Mende Omalanga a sollicité, et obtenu, l’autorisation d’écourter son séjour au pays de l’Oncle Sam pour regagner Kinshasa suffisamment à temps afin de prendre personnellement part aux obsèques du roi de la rumba congolaise, Jules Presley Shungu Wembadio “Papa Wemba” qui appartient à sa tribu des Atetela du Sankuru.

« Je remercie aussi bien ma hiérarchie à Kinshasa que mes distingués interlocuteurs aux USA qui ont bien voulu aménager le calendrier de mes activités, voire parfois remettre à une autre date certains rendez-vous, pour me permettre de sacrifier à ce devoir compte tenu de ma proximité sociologique avec notre regretté frère Jules qui nous a quitté de manière aussi brusque qu’inattendue », a déclaré l’homme d’Etat congolais avant de prendre son vol de retour vers Kinshasa via Paris.

« La disparition de Papa Wemba est une perte énorme pour tout le continent africain, pour la République Démocratique du Congo et surtout pour nous ses proches. J’avais fait la promesse à notre belle-sœur, Maman Amazone (épouse de Papa Wemba), que j’ai pu brièvement voir à l’aéroport international de N’Djili peu avant son départ avec le Gouverneur du Sankuru Berthold Ulungu pour Abidjan, alors que je m’apprêtais à m’envoler moi-même vers les USA, que quoiqu’il en couterait, je serais aux cotés de la famille avant la fin des funérailles et je compte accomplir cet engagement. J’ai toujours été fier de Jules qui n’a jamais manqué d’honorer les devoirs de la fraternité entre nous », a-t-il ajouté.

Les obsèques de l’icône de la musique congolaise sont prévues pour ce lundi 2 avril et son enterrement le lendemain mercredi 3 avril au cimetière  de la Nécropole entre Terre et Ciel.

Disons que les mots  sont sortis avec difficultés  lorsque Lambert Mende, Anamongo, devrait réagir à la mort de son frère aussi Anamongo, Papa Wemba, décédé à Abidjan le 24 avril 2016 sur le podium du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) en Côte d’Ivoire :

« J’ai été réveillé  ce matin par maman Amazone, l’épouse de Papa Wemba, qui me donnait cette triste nouvelle, et je suis en train de passer une bien  triste journée. Nous avons tous suivi  ce qui s’est passé. Jules ne donnait pas l’impression de quelqu’un qui souffrait et il est mort  en plein exercice de ses acticités. Nous sommes réellement choqués. Je n’ai vraiment pas de mots, nous allons nous rencontrer avec nos partenaires au  niveau du Gouvernement, avec tous nos partenaires au niveau de la province du Sankuru, voir ce que nous pouvons faire pour consoler et organiser des funérailles dignes de ce nom à cet artiste, à cet immense icone de notre culture nationale »,  a lâché ce lumumbiste, visiblement abattu, le jour où lui et son parti ont commémoré les 26 ans du discours de la démocratisation du Maréchal Mobutu.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse