Pour non payement de 250.000 dollars et 2.500 Euros d’arriérés de droit de diffusion

par -
0 1539
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Léopards de la RDC menacés de suspension si…

Constant Omari Selemani, président de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), a annoncé à la presse sportive réunie en séminaire-congrès à Kinshasa que les téléspectateurs congolais friands de football de la Rdc risquent d’être privés du match  qui mettra aux prises les Bazubangui de la RCA aux Léopards de la Rdc le dimanche 6 septembre prochain à Bangui au cas où le Gouvernement de la République ne payait pas les arriérés de factures de la RTNC à la firme Sport Five.

Il en sera de même pour les 11è Jeux  Africains de Brazzaville prévus du 4 au 18 septembre prochains et auxquels prendront part une bonne brochette d’athlètes de la Rdc dans 15 disciplines sportives. Ces arriérés se chiffrent à 250.000 dollars US et 2.500 Euros. Ils représentent le montant d’arriérés de droit de diffusion de la RTNC à la firme Sport Five.

Les Léopards, mais aussi les athlètes des 11è Jeux africains, premières victimes

Il convient de noter que Sport Five est détentrice du monopole des droits de diffusion de la CAN et de  certaines compétitions continentales, telles que les Jeux Africains de Brazzaville prévus en septembre prochains à Brazzaville.

Ainsi donc, la société  Sport Five détient l’exclusivité  des droits de diffusion  de la CAN notamment et donne le signal de diffusion aux télévisions nationales des pays intéressées et contractuelles avec elle. C’est le cas de la RTNC. La facture de la RTNC s’élève à 250.000 dollars us et 2.500 Euros.

Un message menaçant de Sport Five

Mais voilà que pas  plus tard que le mercredi 26 août dernier, le président de la Fecofa a reçu un message plutôt menaçant d’un des responsables de la firme Sport Five qui lui rappelait le montant d’arriérés de la Télévision nationale.

L’opinion sportive sait que les Léopards de la Rdc disputent les éliminatoires de la 21ème CAN dans le groupe B avec les Barcas  du Madagascar, les Palancas Negras d’Angola et les Bazubangui de la République Centrafricaine. Deux rencontres ont été jouées lors de la 1ère journée disputée le week-end du 12,13 et 14 juin dernier. Les Léopards avaient pris le dessus sur les  Barcas du Madagascar par 2 buts à 1, tandis que les Palancas Negras laminaient les Bazubangui de la RCA par 4 buts à brosse. La 2ème journée se joue le week-end du 4, 5 et 6 septembre 2015. Au menu : RCA-Rdc et Madagascar-Angola.

Négligence ou manque d’intérêt

L’opinion sportive congolaise ne se serait inquiétée outre mesure pour la somme constituant la totalité de la dette que la République doit à Sport Five.  Le montant n’étant pas du tout excessif,  250.000 dollars US et 2.500 Euros non payés par le Gouvernement de la République ne peut être versé que dans le compte de la négligence ou du manque d’intérêt de certains responsables des ministères du Budget et des Finances. Mauvaise foi ou négligence, toujours est-il que  pareilles attitudes jettent l’opprobre à toute une nation déjà secouée par une histoire de dettes qui ont fait saisir tout un avion de la société nationale d’aviation.

Retrait du signal à la RTNC, un préjudice incommensurable

En ce qui concerne le retrait du signal à la RTNC, nul ne peut évaluer le degré de préjudice moral que cette décision cause aux sportifs congolais. Il est évident que la chaîne nationale directement concernée en premier lieu perd en crédibilité. Une évidence est que ce jour-là, les téléspectateurs souvent collés à leur petit écran en pareil moment vont zapper. Ils iront chercher ailleurs et ceux de l’arrière-pays qui n’ont accès qu’à la télévision nationale seront privés d’une réjouissance à laquelle ils sont habitués pourtant. Le deuxième motif d’inquiétude pourrait provenir de l’attitude irresponsable de certaines chaînes qui, malgré la menace, seraient tentées de « tenter » le diable en piratant quand même l’image en dépit de la menace. Elles le feraient donc à dessein par sadisme ou pour défier le monitoring mis en place en vue de surveiller les éléments diffusés sans autorisation. Les chaînes de télévision qui agiraient de la sorte ne seront pas différentes des personnes de mauvaise foi qui sabotent les intérêts, fussent-ils moraux, de toute une nation réputée sportive. Ce qui constitue par excellence une violence ou une incitation à la violence. Or le séminaire-congrès a pour thème la lutte contre la violence dans le sport. Ne pas payer la facture des droits de diffusion d’une manifestation sportive prisée par le grand public incite celui-ci à réagir de façon difficilement contrôlable et maîtrisable.

Aucun intérêt à inciter à la violence de masse

Dans tous les cas, la presse autant que le Gouvernement de la République sont prévenus et n’ont aucun intérêt à inciter à la violence des centaines des milliers de spectateurs qui viennent trouver refuge et noyer un moment les soucis du train-train quotidien en regardant un match à la  télé. Mieux vaut en définitive payer une minable facture et rendre une multitude de personnes heureuses pendant deux heures, plutôt que subir des casses pouvant survenir en cas de refus injustifié et de souiller le peu d’honneur que se réserve encore la Rdc, notre chère patrie. Autre chose : le message-sommation de la CAF via Sport Five reste muet quant à la durée de l’éventuelle suspension et les conséquences financières en termes d’amendes que la République devra payer pour sa réhabilitation…

(Fernand Mukaku Lalabi-Muke)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse