Pour mettre fin à l’insécurité au Nord-Kivu: S. Banamuhere demande à la population de prêter mains fortes à l’armée

par -
0 565
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Suite au regain d’insécurité dans la province du Nord Kivu, les députés provinciaux appellent à une mobilisation générale pour barrer la route à cette hémorragie qui risque de replonger la province dans le désastre. Beni et Rutshuru sont les deux pools actuellement visés par les rebelles ougandais de l’ADF d’une part et les combattants FDLR de l’autre, a fait savoir le député provincial Bariyanga Rutuye au micro du confrère Marty Da Cruz Olemba.

En effet, c’est vraiment une insécurité qui prend des proportions inquiétantes sur deux fronts dans la province du Nord-Kivu, à savoir à Beni et Rutshuru. Si à Beni où séjourne d’ailleurs le Gouverneur de province depuis jeudi matin, les rebelles des ADF s’illustrent par des actes terroristes, avec en toile de fond les tueries avec machettes, haches et armes à feu, dont le plus récent est celui intervenu à Eringeti où 17 personnes ont été tuées.  A Rutshuru, les FDLR font la loi vu que l’opération Sokola2 le met dans un même paquet avec d’autres groupes armés de la province du Nord-Kivu.

« Nos sources dans la région soutiennent que les combattants FDLR ont fait une incursion dans la localité de Gisegero, en groupement Binza sur l’axe Kiwanja-Ishasha où un de leurs est tombé sous le coup de balles des FARDC. Aux mêmes sources d’ajouter que ces rebelles ont également pillé les boutiques et incendiés six camions Fuso sur place », dit-il, avant d’ajouter que ce regain d’insécurité dans ce coin de la République a attiré l’attention du député provincial, Léon Bariyanga Rutuye à travers une motion hier jeudi à l’Assemblée provinciale promet d’interpeller le Gouverneur si rien n’est fait avec urgence pour arrêter ce bain de sang. Pour lui, la vigilance, la clairvoyance et l’implication de tous pour faire taire toutes ces atrocités.

Entre-temps, les fils et filles du territoire de  Walikale sont appelés à se parler en face et se lever pour faire échec aux forces du mal qui enclavent davantage cette entité. C’est l’idée même qui conduit une délégation mixte Assemblée nationale et Gouvernement de la République sur place à Walikale, avec à sa tête le ministre d’Etat  en charge de la décentralisation. Salomon Banamuhere Baliene a réitéré l’appel du Chef de l’Etat, celui d’œuvrer pour la consolidation de la paix à travers le soutien total aux forces armée de la Rd Congo.

En fait, pour le ministre, il était question d’avoir un entretien franc et fructueux avec la population pour voir ensemble comment nous pouvons développer ce territoire qui a longtemps souffert des problèmes d’insécurité et d’enclavement. « C’est depuis longtemps que le Président de la République Joseph Kabila Kabange a demandé à tous les enfants de Walikale de quitter la brousse et de travailler avec tout le monde pour le développement de notre pays », dit-il, tout en insistant sur le fait qu’ils viennent nous rejoindre pour qu’ensemble nous construisions notre territoire. Que toutes les personnes qui résident dans ce territoire prêtent mains fortes à l’armée, à la police, aux services tout comme aux autorités administratives. C’est ensemble que nous allons construire notre territoire, précise-t-il.

A Rutshuru, les FDLR neutralisent 4 kidnappeurs

Les 4 kidnappeurs dont question sont identifiés comme étant des rebelles rwandais des FDLR.  Ils ont été tués vers 9h30 à Katwiguru, à 17km-Est de Kiwanja en Groupement Binza, dans la Chefferie des Bwisha.  Des informations recueillies par le CEPADHO, le Chef de la bande, le nommé Mayanga est également tombé dans ce joli coup de filet des Forces Armés.

A en croire nos sources, les assaillants s’étaient déjà cachés au bord de la route pour y attendre un véhicule commercial devant quitter Nyamilima pour Goma. Ces kidnappeurs devaient l’embusquer pour opérer encore leur sale besogne.  Les FARDC étant alertées par la population de cette présence suspecte ont agi avec promptitude, en surprenant la bande des kidnappeurs. 4 FDLR du réseau des kidnappeurs ont été abattus et l’axe routier Kiwanja-Nyamilima a été ouvert à la libre circulation.

Le CEPADHO qui félicite cette action salvatrice des FARDC les encourage à fournir le même exploit sur les axes Kiwanja-Nyanzale et Rwindi-Kanyabayonga, toujours en territoire de Rutshuru.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse