Pour l’épanouissement intellectuel et un avenir radieux

par -
0 889
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les NTIC offrent des opportunités à une nouvelle génération de femmes

A l’heure où la dynamique de la parité homme-femme présage l’horizon d’un monde centré sur la méritocratie, l’avenir du secteur des Nouvelles Technologies de l’Information et des Communications (NTIC) s’annonce passionnant. Cela ouvre des horizons inconnus, placés sous le signe de la créativité de l’innovation et faisant appel à des méthodes de travail, d’interaction et d’apprentissage radicalement nouvelles qui devraient séduire les femmes autant que les hommes. L’« Institute for Future 1 » recense six facteurs qui, selon toute vraisemblance, détermineront le visage de la main–d’œuvre de demain : l’allongement de l’espérance de vie, l’augmentation du nombre de dispositifs et de systèmes intelligents, le perfectionnement des systèmes de calcul comme des détecteurs dotés d’une plus grande puissance de traitement, les nouvelles technologies multimédias, l’évolution constante des réseaux sociaux et la nature mondialisées et interconnectée de notre planète. Le secteur des NTIC est indéniablement l’une des pierres angulaires de cet avenir, estimes maints experts. C’est ce que révèle la lettre d’information « Resource Center » (IRC) de l’Ambassade des Etats – Unis à Kinshasa.

Les NTIC et des opportunités d’embauches aux femmes

Même si l’on recense de plus en plus de femmes parmi les techniciens et les cadres, l’étude met en évidence une « féminisation » des emplois de niveau inférieur. Cela permet d’établir que les femmes représentaient en moyenne 30 pourcent des techniciens d’exploitation, seulement 15 pourcent des cadres et à peine 11 pourcent des professionnels de la stratégie et de la planification. Le présent rapport de synthèse porte sur l’évolution mondiale du développement professionnel et de l’emploi des femmes dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (NTIC). Cela propose un aperçu des politiques, programmes de formation et initiatives adoptés dans différents pays et ciblant les jeunes filles et les femmes en tant qu’étudiantes et professionnelles potentielles.

Le secteur des NTIC reste un secteur dynamique et en pleine expansion du point de vue de l’emploi, ainsi qu’un facteur économique essentiel, source du développement national et international. Cette progression de l’emploi ne s’est toutefois pas encore traduite par une augmentation correspondante du nombre de postes pour les femmes dans le secteur des NTIC, la radio femmes /hommes étant particulièrement défavorable en ce qui concerne les postes à responsabilité. En réalité, du fait de l’augmentation générale du nombre d’emplois dans ce secteur, les chiffres de l’emploi des femmes dans les pays développés sont en baisse. Cette réalité laisse penser qu’il ne s’agit pas en l’espèce d’un simple problème d’entrée sur le marché de l’emploi, mais peut-être aussi d’une question de dénomination, de stagnation et/ou d’absence de promotion des femmes à l’intérieur du secteur. Et ce, à de nombreux niveaux. Cela n’a pas toujours été le cas. Par exemple, les premiers programmeurs de l’Eniac, tout premier ordinateur utilisé par le Gouvernement des Etats – Unis étaient, en fait, des programmeuses. Et toujours aux Etats- Unis, dans les années 80, 37 pourcent de diplômés en informatique étaient de jeunes femmes, A ce jour, les statistiques affichent ces nombres inférieurs à 20 pourcent. Pourtant, même si à l’heure actuelle des adolescentes utilisent l’informatique et l’internet tout autant que les garçons, la probabilité qu’elles envisagent une carrière dans un domaine technologique est cinq fois moindre.

En raison du nombre insuffisant de femmes ayant suivi une formation, ces dernières représentent aujourd’hui, dans les pays de l’OCDE, moins de 20 pourcent des spécialistes des NTIC. Selon les prévisions de l’Union Européenne, dans dix ans, l’on comptera dans le monde quelque sept-cent mille (700.000) emplois de plus dans ce secteur que de professionnels pour les occuper. Ce chiffre devrait être proche des deux millions. Si d’une manière générale, le secteur des NTIC est toujours considéré comme un univers masculin, c’est notamment parce que la plupart des emplois à responsabilité et à forte rémunération sont occupés par des hommes. Les recherches menées dans le cadre de la présente étude dans les pays développés comme dans les pays en développement ont fait apparaître des exemples classiques de ségrégation verticale entre les sexes, les femmes étant très représentées dans les postes NTIC de niveau inférieur. ….

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse