Pour le ministre Oly Ilunga « La Couverture sanitaire universelle » implique l’engagement de tous

par -
0 234
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre congolais de la Santé publique, le Docteur Oly Ilunga appelle à un engagement de tous les Congolais à s’approprier ce projet de société sur « la couverture sanitaire universelle ». Il l’a dit lors d’un échange avec la presse, organisé peu après la célébration du 70ème anniversaire de la Journée mondiale de la Santé (Jms), sous le thème: « Soins de qualité accessibles pour tous et partout en Rdc est possible dès aujourd’hui ».

S’exprimant sur l’importance de ce projet, le ministre a fait savoir que la couverture sanitaire universelle est un vrai projet de société, avec pour objectif de faire en sorte que « tous les Congolais aient accès aux soins de santé à un coût abordable ». Pour ce faire, souligne-t-il : « (…) nous avons besoin d’un engagement de tous. Que ça soit la population, le professionnel de santé,… Le gouvernement est engagé, c’est une priorité nationale. Et donc aujourd’hui pour lancer le tout, nous avons commencé ce voyage, ce processus de couverture sanitaire universelle. C’est un processus qui prendra beaucoup d’années, parce qu’il y a énormément de défis ».

Et parmi ces défis, le ministre évoque le défi démographique… «  Cependant, ces défis ne doivent pas nous amener à reporter à demain ce que nous pouvons commencer aujourd’hui », a-t-il lâché avec une attitude confiante. Ce projet salutaire, qui part du sommet de l’Etat, vient offrir des soins de bases sans nécessairement que la population court un risque financier.

En d’autres termes, précise Oly Ilunga, il ne s’agit pas de tout offrir à la population à n’importe quel prix, mais plutôt de se focaliser sur un paquet de soins de base prioritaire de qualité, qu’il faut offrir à la population à un coût très accessible tenant compte du pouvoir d’achat de la population.

Ce projet, qui attend l’adhésion de tous les Congolais pour sa concrétisation, s’ajoute à plusieurs autres progrès que le pays a réalisés dans l’amélioration de la situation sanitaire de la population. Ce sont des progrès concrets, salutaires et matérialisés grâce à la volonté politique du Gouvernement. Il s’agit par exemple de l’inscription du droit à la santé à la Constitution, du Programme d’équipement des structures sanitaires(Pess), de la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées, de la prise en charge gratuite de certaines endémies comme le VIH/SIDA, la TUBERCULOSE, ainsi que du Programme de développement sanitaire axé sur la santé de la mère à l’enfant.

« Ce qui est important à dire c’est que le droit à la santé est inscrit dans la constitution, c’est déjà un élément énorme. L’article 53 de la constitution dit que la santé est un droit. Une autre dimension c’est que dans les progrès qui ont déjà été réalisés, il faut noter qu’on a au niveau du gouvernement un programme qui a été initié par mes prédécesseurs, c’est le programme d’équipement des structures sanitaires. C’est un programme qui va permettre de réduire les barrières d’accessibilité géographique, c’est-à-dire on augmente la couverture en offre de soins (…) »,

La couverture sanitaire universelle est le thème retenu au niveau international. Et le ministre de la Santé en a fait sien au regard de la mission que le Chef de l’Etat lui a confiée. Cette mission consiste de faire le maximum pour offrir aux Congolais l’accès à des soins de santé de qualité.

Rappelons que pour cette année, la particularité de la Journée mondiale de la Santé, célébrée le chaque 07 avril de chaque année, consiste au fait qu’en 2018 a été célébré le 70ème anniversaire de l’Organisation mondiale de la Santé. Aussi c’était le 50ème anniversaire de la Déclaration de l’Almata, où tous les pays s’étaient engagés à offrir des soins de santé pour tous.

(Prince Yassa/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse