Pour le CEPADHO: L’accord issu du dialogue doit intégrer la problématique sécuritaire

par -
0 427
Le Facilitateur Edem Kodjo

C’est avec une très grande attention que le CEPADHO suit l’évolution des travaux du Dialogue National qui se poursuit à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa.  Considérant que l’on s’achemine vers la clôture de ce forum, le CEPADHO espère que les parties prenantes aboutissent sur un consensus devant conduire le pays à la tenue des élections paisibles et à une alternance apaisée en vue d’éviter à la Nation le chaos ou le bain de sang.

Cependant, cette organisation exprime sa déception du fait que tous les participants ne se soient intéressés que de la problématique relative à l’accession au pouvoir (élection et alternance) passant aux oubliettes celle ayant trait à la sécurité de la population. Le CEPADHO regrette notamment que le Dialogue n’ait accordé aucune importance sur la situation en rapport avec le terrorisme et les massacres des civils à Beni. Ce qui frise à la banalisation de la vie des électeurs pour qui pourtant nombreux participants à ce Forum prétendent se battre.

Cette structure fustige l’attitude des participants à ces assises quant à ce et en appelle à la conscience de chacun. Eu égard à ce qui précède, le CEPADHO exhorte au Facilitateur des travaux ainsi qu’à ses deux Co-modérateurs  à intégrer la dimension relative à la problématique sécuritaire. Il les encourage d’accorder une place de choix à cette thématique avant d’annoncer les conclusions et la clôture de ce Dialogue.

(JMNK)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse