Pour la quatrième édition: L’ambassadeur de l’Inde marque la Journée du Yoga à Kinshasa

par -
0 258
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

M.Ashok K. Warrier a organisé dimanche dernier dans la matinée, la Journée internationale du Yoga au siège de l’Ambassade à Kinshasa. A cette occasion, le diplomate indien a expliqué et convié ses invités à s’exercer sur cette discipline spirituelle, science et art menant à l’union et à l’harmonie entre le corps et le mental pour une vie saine.

Tous les Kinois qui sont passés le dimanche matin sur l’avenue Batetela dans la commune de la Gombe, ont certainement remarqué un entrainement plutôt inhabituel dans l’enceinte du siège de l’Ambassade de l’Inde à Kinshasa. Il s’est agi tout simplement des exercices du Yoga, une discipline spirituelle qui met l’accent sur la création d’une harmonie entre le mental et le corps.

Lesquels exercices publics ont été organisés à l’occasion de la commémoration de la quatrième édition de la Journée internationale du Yoga, instituée par les Nations Unies et célébrée le 21 juin de chaque année. Un professeur de Yoga d’une expérience de 14 ans, venu expressément de l’Inde pour marquer cette quatrième célébration à Kinshasa, était là pour donner ces séances d’entrainement qui ont duré 45 minutes.

Des hommes, femmes, jeunes et enfants de nationalités et races différentes, ont pris part à ces séances d’entrainement. Au cours desquelles, ils ont été d’abord conviés à des exercices physiques de relaxation du corps, puis à la méditation. Et l’ambassadeur de l’Inde en République démocratique du Congo, M. Ashok K. Warrier a personnellement participé à toutes ces séances. Mais auparavant, le diplomate indien a expliqué à ses invités la science du Yoga, ses origines et ses bienfaits.

Une idée du Yoga ?

En effet, selon des informations en notre possession, le Yoga est à la fois un art et une science pour une vie saine. La pratique du Yoga conduit à l’union de la conscience individuelle à la conscience universelle, affirme les mêmes sources. Pour elles, le Yoga est aussi une science intérieure qui comprend une variété de méthodes  à travers lesquelles les êtres humains peuvent parvenir à l’union entre le corps et le mental pour atteindre l’accomplissement de soi.

Le but de la pratique du Yoga, a-t-on appris, est de surmonter toutes sortes de souffrances. Ce qui mène à un sentiment de liberté à chaque stade de la vie, avec une santé holistique, le bonheur et l’harmonie. Selon des spécialistes, le Yoga est bénéfique pour la forme physique, le fonctionnement musculo-squelettique et l’activité cardiovasculaire. Mais aussi pour la gestion du diabète, des désordres respiratoires, de l’hypertension, de l’hypotension et de nombreux désordres liés au mode de vie.

Le Yoga aide à réduire la dépression, la fatigue, les désordres d’anxiété et le stress. Il régule les symptômes liés à la ménopause. Par essence, le Yoga est un processus qui crée un corps et un esprit qui sont des tremplins, non des obstacles, à une vie active et accomplie. La science du Yoga trouve son origine il y a des milliers d’années, bien avant que la naissance de la première religion et des systèmes de croyance, nous indique le  protocole commun du Yoga. Et à ce jour, lors de la deuxième édition de la Journée internationale du Yoga, l’on a noté la participation d’au-moins 192 Etats-membres des Nations-Unies.

Avant de clôturer avec la séance de cette quatrième célébration du Yoga à Kinshasa le dimanche dernier, le professeur hôte a pu exhiber quelques-unes de ses démonstrations physiques du Yoga. C’étaient tellement magnifiques qu’elles ont suscité les applaudissements des participants.  Enfin, toute l’assistance a été conviée à prendre le jus de cocotier pour se ressourcer en énergie naturelle. Car, le Yoga permet également à l’homme d’être en harmonie avec la nature, apprends-t-on.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse