Pour la lutte contre l’impunité les violences sexuelles: Les magistrats africains en réunion à Kinshasa

par -
0 490
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les travaux de la vingtaine unième réunion annuelle du groupe africain de l’Union  internationale des magistrats s’est clôturé samedi. Ils ont débuté mercredi 1 juin à l’hôtel du gouvernement dans la ville de Kinshasa. Les participants qui sont venus des différents pays du monde ont eu à réfléchir  pendant quatre jours au tour du thème la lutte contre l’impunité des violences sexuelles. Le ministre de la justice garde des sceaux et des droits humains, Alexis Tambwe Mwamba avait procédé à son ouverture de ces assises.

Ce groupe africain de l’Union internationale des magistrats a analysé et a compris la pertinence des innovations réalisées en matière des violences sexuelles et a enrichi  d’avantage ou a corrigé  les imperfections qui ont été relevées au cours de ces assises dans le secteur judiciaire. C’était autour du thème la lutte contre l’impunité des violences sexuelles qu’a eu à se tenir la vingtaine unième réunion annuelle du groupe africain de l’Union internationale des magistrats. Ce thème intéresse particulièrement la république démocratique du Congo qui a connu des guerres à répétition et ou des cas des violences sexuelles ont été commis à souligner le ministre de la justice garde des sceaux et des droits humains. Il a montré que la RDC qui était devenu la capitale mondiale des violences sexuelles, a accompagné  cette accise, dont à sa clôture des conclusions ont été donné pour améliorer ce secteur judicaire. Le ministre Alexis avait montré que c’est vraiment intéressant de voir que des magistrats qui sont venus de plusieurs horizons  ici en RDC, pendant quatre jours, puissent se pencher sur ce thème. Il indique que leur expérience sera extrêmement utile pour la RDC,  afin de pouvoir notamment adapter ses lois et ses textes réglementaires au sujet de cette question. Au cours de ces travaux une question sur l’indépendance de la magistrature, qui est aussi un problème qui ronge les pouvoir judiciaire particulièrement l’Afrique, allait être également évoquée.

Pour ce qui concerne ce volet de ces  accises, le ministre au début de ces accises avait montré, que les magistrats se confronteraient sur ce thème de l’indépendance de la magistrature, ainsi que des problèmes que courent des magistrats surtout en Afrique. Voir même souligne-t-il que ce groupe régional a été créé justement pour donner un forum aux associations africaines pour pouvoir débattre des questions qui tiennent à cœur des magistrats de l’Afrique. Le ministre croit que le but visé par ce groupe des magistrats est de pouvoir  partager et de faire avancer leur lutte dans différentes matières. Car aujourd’hui les violences sexuelles sont devenues pratiquement un fléau, donc un seul pays ne peut, ensemble en mettant les expériences et expertises nous pouvons gagner ce combats.

L’Union africaine  des magistrats est une organisation internationale professionnelle apolitique. Elle regroupe non pas des individus plutôt des associations nationales des magistrats dont l’admission est décidé par le conseil central. Cette union a été fondée en 1953 en Autriche.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse