Pour favoriser le rapprochement et les échanges

par -
0 703
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une Corporation du corps académique et scientifique voit le jour à l’UPN

En vertu des dispositions de l’article 37 de la constitution et des prescrits de la loi n°004/2001 du 20juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux Associations Sans but lucratif, ASBL, il est créé à l’université pédagogique nationale (UPN), en date du samedi 20 juin dernier, une ASBL dénommée Corporation du corps académique et scientifique (COCAS-UPN).

Le recteur de l’université pédagogique nationale, professeur Clémence Kasinga a salué la cérémonie de sortie officielle du COCAS. Comme orateurs, il y avait les membres respectivement du Bureau exécutif, du comité de contrôle et du collège de conseillers.

Cette ASBL regroupe les professeurs, chef de travaux et assistants dans le cadre de l’amélioration des activités au sein de l’université. Elle a pour objectifs de constituer un cadre de coordination et de canalisation des aspirations des membres de la corporation enseignante ; participer aux efforts visant les redressement du système éducatif national ; mettre en œuvre les projets et les programmes internes et externes contribuant à la formation des membres et à leur participation aux conférences ; colloques et rencontres à l’échelle nationale et internationale ; développer l’esprit d’équipe et la solidarité agissante parmi ses membres, collaborer avec des sociétés savantes ; des organisations non gouvernementales et d’autres associations poursuivant des objectifs similaires ; promouvoir les valeurs citoyennes fondées notamment sur la culture de la paix ; l’esprit de tolérance, l’éducation à a démocratie et consolider le changement efficient des mentalités collectives ; participer à toute activité visant à mettre son expertise à la disposition de la communauté.

Le président de l’ASBL, professeur Pierre Kabuika a dépeint en des termes clairs le tableau ci-après : « C’est un défi de l’avenir que la COCAS-UPN propose de relever ensemble. C’est cette volonté que nous vous demandons de partager et de mettre en œuvre. Les ressources de la COCAS-UPN proviennent des cotisations des membres, des subventions de l’Etat, dons et legs, des activités d’autofinancement. Certes, l’ASBL fait un état des lieux de la situation générale de l’enseignement supérieur et universitaire dans notre pays, révèle d’énormes difficultés auxquelles les membres du personnel académique, scientifique et administratif, technique et ouvrier sont confrontés dans l’accomplissement quotidien de toutes fonctions. Le fonds social est créé à partir des cotisations». a expliqué Mukulu.

Domaines d’intervention

La corporation du corps académique et scientifique UPN, intervient pour assister ses membres au travers le fonds social dans le domaine ci-après ; pour les activités non remboursables, il y a : le dépôt de mémoire de DEA, dépôt d’une thèse de doctorat, présentation d’un ouvrage publié par un membre, dépôt du rapport de mission scientifique recommandée par l’ASBL.

La COCAS voudrait contribuer à surmonter les dimensions et les oppositions que l’on observe souvent au sein du monde universitaire, à la suite d’rune perception erronée des prérogatives des uns et des autres. Elle s’engage résolument à accompagner le législateur, les autorités nationales et le comité de gestion de l’UPN dans l’arrimage de l’université aux standards internationaux.

Le chef de travaux Robert Kamamba : « Je suis venu assister à la cérémonie du lancement officiel du COCAS-UPN, mes impressions sont très favorables. Dans la mesure où, cette association répond à un article de la Constitution relatif à l’exercice de la liberté d’association. Et à l’UPN, il y a plusieurs corporations, la COCAS vient rassembler les assistants, chefs des travaux et professeurs de l’UPN. Je suis très heureux de cette cérémonie qui marque déjà le début du déroulement des activités de cette plateforme et je suis également très satisfait de l’avènement de la corporation. Etant donné qu’elle sert de pont entre l’association des corps scientifiques et académique. C’est-à-dire les chefs des travaux et assistants et l’association de professeurs de l’UPN, il y avait une sorte de rupture entre le deux. Maintenant, cocas vient ressembler toutes les catégories sans distinction. C’est cela la grande joie ».

Par ailleurs, la massification et la marchandisation de l’enseignement, l’insuffisance d’infrastructures et d’équipements didactiques, la faiblesse des crédits alloués à l’enseignement supérieur et universitaire, le vieillissement du personnel académique, la problématique de la relève académique dans la RD Congo méritent l’attention de tous, a précisé un orateur.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse