Pour éviter le déclanchement à répétition de l’Ebola « Une sensibilisation permanente auprès des populations vivement recommandée

par -
0 373
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ces derniers temps, la RDC se bat un tant soit peu à apporter les remèdes contre l’épidémie  d’Ebola, déclarée dans la province de l’Equateur, plus précisément à Bikoro. 9 fois déjà dans l’espace de 4 décennies, l’Ebola est venu une forme de stéréotype qui colle les Congolais à la peau.  Et que la répétition  de cette maladie appelle à chercher ses réelles causes en vue d’amorcer la lutte avec précaution, estiment les observateurs.  Une sensibilisation permanente auprès des populations s’impose, qu’elles soient citadines, riveraines ou forestières.  Cela est l’une des méthodes pour éviter le déclanchement à répétition de l’Ebola.

En effet, Ebola est une maladie infectieuse et contagieuse. Sa cause reste très controversée et son virus présent dans la nature, beaucoup plus dans la réserve animale en forêt, dont notamment la viande étouffée et, dans la plupart des cas, consommée en état déliquescence. La RDC occupe une bonne partie forestière qu’exploite la population riveraine.  En vue de mieux prévenir les autres parties proches des zones touchées  par Ebola, telle que la ville de Kinshasa, les autorités politico-administratives indiquent qu’il existe des mesures préventives contre ce  virus. Ces dernières se résument en cinq règles d’or : primo : le contrôle de l’information et ne pas céder à la panique, ni se fier à la rumeur. Ce qui veut dire : il faut suivre et appliquer exactement les recommandations des autorités politico-administratives, des médecins et autres agents de la santé ; secundo : le lavage régulier des mains avec du savon ou de la cendre. Et surtout ne pas oublier de le faire au moment critique,  après avoir été aux toilettes ou avant de manger. Il est également important de se laver les mains chaque fois que l’on revient d’un lieu public ou d’une manifestation au cours de laquelle on a eu à serrer la main de plusieurs personnes ; tertio : la méfiance de toucher ou de manipuler du gibier mort de lui-même ou tout gibier que l’on rencontre dans la brousse et qui semble être malade. Dans cet ordre d’idée, il est recommandé beaucoup de prudence avec les singes, les chauves-souris, les antilopes ou tout autre animal trouvé mort dans la forêt ; Quarto : la méfiance avec tout contact direct avec une personne infectée du virus Ebola. Il faut nécessairement éviter d’entrer en contact avec toutes les humeurs corporelles de la personne infectée comme les urines, les sueurs, les larmes, les vomissures, les selles ; enfin quinto : éviter de toucher ou manipuler tout cadavre d’une personne décédée du virus d’Ebola. Il faut se référer aux agents de santé les plus proches du domicile.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse