Pour éviter le chaos à l’humanité: La révolution de pensée doit déterminer le nouvel ordre mondial

par -
0 368
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est ce qui explique M. Akwi Kambulu, chercheur congolais en problème humain de la paix, dans l’une de ses résultats de recherche qu’il a intitulé : « Un nouvel ordre mondial sans un nouvel ordre de pensée, est un nouvel ordre de chaos ». Se basant toujours à son concept « Ntouisme », ce chercheur estime que la solution au problème des relations humaines demeure la civilisation universelle. Et la solution au problème humain de la paix qui est à la portée des philosophes et des rois, c’est la « mentalité savante ».  

Dans ses précédentes réflexions datant de 1991, il interpelle l’opinion internationale en général, les philosophes et rois (journalistes y compris) qui guident la République démocratique du Congo en particulier. Tandis que dans son étude intitulée « Un nouvel ordre mondial sans un nouvel ordre de pensée, est un nouvel ordre de chaos », M. Akwi Kambulu réagi à une interpellation, un défi lancé à l’opinion congolaise parce que le chercheur l’appelle « club d’intellectuels ».

Dans cette réflexion, Il s’est senti dans l’obligation d’annoncer à ceux qui ne l’ont pas encore lu que tout ce qu’il propose dans la présente étude est le résultat du « Ntouisme », un système des connaissances multidisciplinaires, fruit de ses recherches d’un demi-siècle. Lequel se démarque des disciplines sociales existantes sur plusieurs points fondamentaux.

Selon ce chercheur, tous les peuples du monde sont devant un grand problème des relations humaines. Et il se fait que certains d’entre ces peuples pensent que la solution est à leur portée. Le chercheur pense que d’une manière générale, la solution est la culture ou la civilisation universelle. Naturellement, renchérit-il, les ingrédients requis pour construire cette civilisation universelle sont les mêmes que ceux à partir desquels se construit une société équilibrée.

Une société pareille se construit avec des éléments ou ingrédients avec lesquels se développe un débat transparent, compréhensif et compréhensible. La composante ou l’élément le plus important c’est la mentalité savante.

Cela veut dire que la société congolaise comprend aussi les philosophes et les rois, bien que d’un nombre restreint, capable de construire la culture ou civilisation universelle à condition qu’ils recourent à d’autres ingrédients dont l’information pertinente et les connaissances précises, etc.

Les démarches de la paix ont la valeur morale et matérielle indéniable

Le chercheur démontre dans son étude que les démarches ou théories en matière de la paix ou des relations humaines ont une valeur morale et matérielle indéniable. Elles ont en puissance la valeur équivalant à un prix d’une voiture à bon marché ou celui d’une fusée ou satellite le plus cher, a-t-il souligné.

« Les démarches ou théories en matière de paix ont en puissance la capacité d’empêcher ou d’éviter des dépenses en armement, et les dépenses connexes, d’empêcher les dégâts matériels et morts d’hommes et d’éviter toutes les conséquences nuisibles qui s’en suivent », renchérit-il.

Depuis tous les temps, s’explique le chercheur Akwi Kambulu, l’humanité cherche à instaurer la paix ou à mettre en place des passerelles ou identifier des repères rassurants. Entre autres, la création des Nations Unies, la tentative de l’Unesco de mettre en place l’éthique universelle depuis le début de l’an 2000, etc.

Et il affirme que l’opinion traditionnelle prédominante n’a pas seulement montré son incapacité de réaliser la paix que l’humanité toute entière réclame sans cesse. Mais elle n’est pas jusqu’à présent parvenue à évaluer à leur juste valeur, les démarches destinées à réaliser la paix, moins encore, les concepts non traditionnels y relatifs, voire les théories scientifiques sur le marché du savoir actuellement.

A la lumière de ce qui précède, démontre-t-il, l’humanité en général, la Rdc en particulier, ont devant eux un grand problème ou une maladie endémique à laquelle ils ne parviennent pas à mettre fin puisque les concepts qu’ils ont, constituent un handicap. Cependant, indique le chercheur, cela n’est pas une fatalité dans la mesure où la solution à ce problème humain est à la portée des philosophes et des rois. Il s’agit de la « mentalité savante ».

« Les Congolais se sentiraient-ils dans l’obligation d’entrer dans la course ou préféreraient-ils attendre qu’un jour, dans un proche avenir, quelqu’un d’autre leur fasse subir la civilisation ou culture universelle ? », se questionne enfin le chercheur Akwi Kambulu.

Une idée du chercheur

M.Akwi Kambulu Kewa est un chercheur congolais au problème humain de la paix. Depuis 1991, il écrit pour partager avec l’opinion tant nationale qu’internationale, les résultats de ses recherches en matière de la paix de plus d’un demi-siècle.

Pour lui, le Dialogue est donc, en tant que composant de Bu-muntu, une solution potentielle à la paix, un palliatif au problème de la paix. C’est donc l’élément central au sein de la société humaine, rassure-t-il.

Il sied de rappeler par ailleurs que lors de la deuxième République, le chercheur Akwi Kambulu avait publié des réflexions savantes, conviant ainsi ses lecteurs à réfléchir ensemble avec lui sur les différentes pistes du savoir.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse