Pour être performantes, Kinshasa : Les PME à l’école de l’excellence

par -
0 251
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Place des Evolués dans la commune de la Gombe a servi de cadre au lancement hier mardi, du Salon d’affaires des entrepreneurs œuvrant dans le secteur des Petites et moyennes entreprises (PME). Agir pour transformer, c’est le thème au centre de ces assises de trois jours et qui visent entre autres, de mettre en place un réseau mondial d’interactions, de partage  d’expériences, de recherche et d’encadrement des investissements, de découverte de nouvelles opportunités d’affaires et denouveaux marchés, pour la création des entreprises et aussi pour contribuer à la  transformation des sociétés vers des hauteurs élevées de développement durable.

Le réseau mondial qui entre dans le cadre du programme Transformers Days, se constitue pour ce faire,  en une véritable armée de la lutte contre la pauvreté. Il est donc prévu pour la circonstance une série des conférences organisées dans les installations du collège Boboto. Ces séminaires graviteront autour de divers domaines, à savoir l’employabilité, les finances publiques, les technologies de l’information et de communication, le commerce, l’écologie, le tourisme et même le développement personnel.

Ce salon d’affaires a connu la présence de  quelques membres du gouvernement, notamment le ministre des Petites et Moyennes entreprises, Bienvenu Liyota, celle du Genre, famille et enfant, Chantal Safou, et du ministre d’Etat, ministre des Relations avec le parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga. Mais aussi d’autres personnalités du monde scientifique, le  corps  diplomatique, des économistes, des hommes et femmes d’affaires venus exposer une variété  des produits et services propres à la consommation et d’autres commis à la vente et distribution. L’on pouvait contempler dans les différents stands des entrepreneurs qui œuvrent dans le domaine de la bijouterie, du design d’articles avec les motifs des pagnes africain, l’agro-alimentaire, les services de télécommunication, et ceux spécialisés dans le transport comme Transco, l’architecture, les objets d’art, etc.

Des PME confrontées à d’énormes difficultés

Dans son discours, le ministre de tutelle a brossé le tableau de la situation des PME en République démocratique du Congo, qui fait face à plusieurs défis liés de prime à bord aux problèmes  de financement. Et ce, parce que les PME éprouvent d’énormes difficultés pour se développer et booster l’économie du pays. Il a également relevé le problème de la législation qui régit ce secteur, se référant à la problématique de la sous-traitance, ainsi que celui de l’encadrement des entrepreneurs, s’appesantissant plus sur les jeunes.

Au nom des PME, Mme Mireille  Safalani, Général manager de SAFE a relevé quelques difficultés rencontrées dans ce secteur censé particulièrement  créer des emplois pour le développement d’une classe moyenne de la population. Unis comme un seul homme, ce réseau d’entrepreneurs déterminés à agir pour développer l’économie du pays et contribuer à l’accroissement de l’assiette fiscale et du trésor public, à l’éradication de  la pauvreté, exige respectivement aux panelistes, experts et professeurs, à  former ces soldats du changement avec le plus de discipline et d’efficacité possibles. Question qu’ils apprennent  les tactiques de combat contre la pauvreté.

Aux décideurs politiques, ils plaident pour des instruments juridiques devant promouvoir davantage les PME ou plutôt l’application de ceux qui ont déjà été légiférés, la création et/ou la relance des différents fonds de promotion, notamment ceux qui visent l’agriculture, l’assouplissement des mesures fiscales et douanières, l’assainissement du climat d’affaires, etc.

Aux sociétés multinationales et investisseurs internationaux, les entrepreneurs sollicitent un soutient de taille laissant aux PME la marge de manœuvre sur la sous-traitance, en leur faisant confiance pour leur accorder des crédits. Ce réseau  fait  allusion aux micro- finances qui pullulent à travers le pays. Pour reculer  les frontières de la pauvreté, ce réseau d’Entrepreneurs en appelle également au génie créateur de la jeunesse congolaise, pétris de talents, remplis des projets qui commencent à se métamorphoser en chimère parce que butés aux moyens de leur réalisation. Ce forum qui se poursuit jusqu’au 27 juillet permettra aux jeunes d’exprimer et d’échanger leurs connaissances afind’arracher un financement pour matérialiser leurs  rêves et les  auto-réaliser. Ils les invitent adhérer à ce grand mouvement de changement. Car le changement, c’est maintenant, concluent-ils.

(Irène Musune/Rtga World)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse