Pour diagnostiquer une pneumonie: Une équipe d’ingénieurs ougandais propose « une veste intelligente »

par -
0 442
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une équipe d’ingénieurs ougandais vient d’inventer une “veste intelligente” capable de diagnostiquer la pneumonie. Cette veste  que propose l’équipe, diagnostique de façon plus rapide contrairement à la méthode ancienne à savoir  le stéthoscope, a indiqué un media en ligne de la place. Cette veste intelligente vient aider la médecine à vite détecter la pneumonie, afin de mieux la combattre, elle qui fait plus de victimes infantiles qu’aucune autre au monde. Cette invention commanditée par Olivia Koburongo âgée de 26 ans et d’une école en ingénierie des télécommunications et son camarade Brian Turyabagye, 24 ans, également diplômé de cette institution, qu’une équipe d’ingénieurs ougandais a pu mettre sur pied cette “veste intelligente”. Il nous revient que l’idée de l’invention de cet outil part du décès de la grand-mère d’Olivia Koburongo dont elle a succombé d’une pneumonie diagnostiquée peu avant sa mort et cela, après avoir sillonné plusieurs hôpitaux sans succès.

L’équipe a mis sur pied le Mama-Ope “mother’s hope, l’espoir de la mère, un  équipement utilisé pour les jeunes enfants, et composé d’une “veste intelligente” biomédicale et d’une application pour téléphone mobile qui effectue le diagnostic : l’enfant a simplement à enfiler la veste, et les capteurs de cette veste permettront de mesurer certains paramètres, comme les bruits émis par les poumons, la température ou le rythme de la respiration. Ces informations sont envoyées à l’application mobile qui les compare à des données connues pour estimer la gravité de la maladie, explique Brian.

Trois fois plus rapide qu’un médecin peut découvrir la maladie, la veste, qui n’en est encore qu‘à l’état de prototype, peut diagnostiquer la pneumonie trois fois plus vite qu’un docteur, tout en réduisant le risque d’erreur humaine, selon une étude produite par ses inventeurs.

Habituellement pour diagnostiquer, les médecins utilisent un stéthoscope pour écouter les bruits anormaux venant des poumons. Mais s’ils diagnostiquent le paludisme, la tuberculose qui peuvent aussi induire une détresse respiratoire, l’erreur peut se révéler fatale pour le patient. Une fois que l’information obtenue est emmagasinée dans le cloud en ligne, ça signifie qu’un médecin qui n’est même pas dans la zone rurale, qui n’est même pas sur le terrain, peut avoir accès à l’information concernant n’importe quel patient et cela aide à prendre une décision en toute connaissance de cause , explique Brian qui ajoute que le matériel devrait bientôt être introduit dans les principaux hôpitaux d’Ouganda, avant d‘équiper les centres de soins plus isolés.

Le Mama-Ope a été retenu pour le prix africain 2017 de l’Académie royale britannique d’ingénierie. L‘équipe travaille à présent à faire breveter son équipement. Une fois que ça marchera en Ouganda, nous espérons que ce sera lancé dans d’autres pays africains et dans d’autres endroits du monde où la pneumonie tue des milliers d’enfants, indique Olivia.

La pneumonie est une infection des poumons causée le plus souvent par un virus ou une bactérie. Elle est responsable de cas des décès dans le monde. Elle  tue environ 24.000 enfants en Ouganda, pays initiateur de la veste intelligente, ces enfants de moins de cinq ans meurent chaque an. Ils sont qui pour la plupart souffrent déjà de paludisme et la plupart des 900.000 décès annuels d’enfants de moins de cinq ans dus à la pneumonie ont lieu en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, selon le Fonds de l’ONU pour l’enfance UNICEF. C’est plus que les principales autres causes de décès infantiles, comme la diarrhée, le paludisme, la méningite ou le Sida.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse