Pour contrer l’épidémie Ebola à Likati: Le gouvernement de la RDC décaisse 14 millions USD

par -
0 367
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

«Le gouvernement de la RDC a mis en place un plan de réponse évalué à quatorze (14) millions de dollars américains., citant la source ministérielle. Une équipe de gestion de crise a été créée pour coordonner la réponse », a déclaré le ministre de la Santé publique, Dr Oly Ilunga Kalenga, lors de sa visite mercredi 17 mai dernier dans la zone de santé de Likati, territoire d’Aketi au Bas-Uélé, où la maladie d’Ebola a été confirmée.

Selon la radio okapi, la situation épidémiologique présente un total cumulé de 20 cas suspects, 3 décès et 2 cas confirmés d’Ebola, a indiqué un communiqué du ministère de la Santé jeudi 18 mai.

Pour lutter contre cette la maladie, selon Dr Oly Ilunga Kalenga, la RDC travaille en étroite collaboration avec ses partenaires techniques, dont l’OMS et l’UNICEF. A l’occasion de cette visite à Likati, le Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l’OMS en RDC a appelé « à plus de solidarité de la communauté internationale pour aider la RDC à endiguer en urgence cette épidémie ».

L’UNICEF s’est engagé particulièrement à sensibiliser les «communautés locales, qui doivent être au cœur de toutes les interventions et la fourniture de l’eau et des services d’assainissement», a souligné son représentant intérimaire en RDC, Dr Tajudeen Oyewale.

La réponse est organisée à partir de sept commissions techniques chargées respectivement de la surveillance et investigations, de la prise en charge médicale, du laboratoire et de recherche, de la communication et de la mobilisation sociale, de l’eau, de l’hygiène, de l’assainissement et de la biosécurité, de la prise en charge psychosociale et de la logistique.

Protection des zones de proximité  pour éviter l’extension de l’épidémie

Signalons par ailleurs, que la division provinciale de santé du Nord-Ubangi a annoncé samedi dernier, avoir renforcé la surveillance épidémiologique à la zone de santé de Wapinda, située à 2 km de la zone de santé de Likati au Bas-Uélé où l’épidémie d’Ebola a été déclarée.

En effet, la proximité et le flux migratoire entre les deux provinces, font craindre une éventuelle extension de l’épidémie, indique le Dr Davos Davene, le chef de division provinciale de la santé Nord-Ubangi. « Les trois aires de santé qui constituent l’épicentre même de la maladie sont situés à moins de deux kilomètres de santé de Wapinda » a montré Dr Davos. Avant de souligner que le coût de soins de santé dans ce centre de santé du Nord-Ubangi est réduit, étant donné qu’il  bénéficie d’un financement du FIS. Ce qui nous fait craindre un afflux massif des populations du foyer de l’épidémie vers la zone de santé de Wapinda », a insisté le Dr Davos Davene. Du moins  Il fait remarquer qu’à leur  niveau provincial, un plan de possibilité a été finalisé pour prévenir cette maladie.

L’épidémie de la maladie à virus Ebola a été officiellement déclarée le 11 mai 2017, après la confirmation par l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) des résultats d’analyse d’échantillons de sang prélevés chez les cas suspects. Il s’agit du huitième épisode de la maladie à virus Ebola en RDC.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse