Pour contrer la marche projetée du samedi 05 et 19 novembre 2016 par l’UDPS et le Rassemblement: Aggée Aje Matembo signe un pacte de paix avec la jeunesse sportive kinoise

par -
0 365
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ambiance était au zénith vendredi 04 novembre à la 1ère rue Limete Dilandos. Plus de 600 jeunes sportifs de quatre districts de la Ville province Kinshasa ont répondu à l’appel du Président national de l’Union Nationale des Démocrates Fédéralistes (Unadef). Aggée Ajé Matembo Toto a conféré pendant plus de trois heures avec plus de 600 jeunes sportifs de la capitale, regroupés au sein de différents clubs (Boxe, Judo, Catch, Karate, Tae Kwondo, etc.).

Objectif : sensibiliser les jeunes sportifs au respect des biens publics, au refus de toute manipulation politicienne de cette jeunesse dépourvue de repères, au vandalisme et clientélisme politique. « Trop c’est trop », scandent-ils pour dire que la jeunesse ne se laissera plus manipuler par les acteurs politiques.

Le Président national de l’Unadef qui a galvanisé et électrisé la salle au slogan « Unadef viva ! Unadef est toujours là et sera toujours la ! », n’attend plus donner le chèque en blanc à la vieille classe politique pour s’appuyer sur la jeunesse à de fins politiques et personnelles, des hommes et femmes qui ont un passé politique douloureux. « Nous avons pour seule patrie, la République Démocratique du Congo », déclare-t-il devant plus de 600 jeunes sportifs kinois. Le Président de l’Unadef a fait savoir, en plus de la manipulation dont ils sont victimes, ils se livrent au pillage, à la destruction, aux tueries et viols par les politiques du Rassemblement et leur allié UDPS. L’une des conséquences majeures lorsqu’on pille le pays, c’est le manque d’emploi, l’effondrement du tissu économique et la fuite des investisseurs, puisque « l’argent n’aime pas le bruit ».

« Au lieu de suivre cette vieille classe politique qui a géré depuis 1960 jusqu’à ce jour, et qui ne veut rien laisser à la jeunesse dont le bilan est négatif, je vous invite et exhorte, vous jeunes de choisir le chemin de la paix. Lequel chemin met à votre disposition l’Accord politique de la Cité de l’Union Africaine au Dialogue politique convoqué par le Raïs Joseph Kabila Kabange. Je vous invite, vous jeunesse sportive à vous approprier cet Accord, instrument pacificateur. Je vous exhorte une fois de plus de rejeter toute sorte d’appels à la violence, tourner vos dos à cette vielle classe vieillissante, mais qui refuse d’aller à la retraite et qui vous sacrifie en prônant le chaos, sans sacrifier leurs enfants en les épargnant de toute violence », avait-il invité la jeunesse.

L’expropriation, cause de la délinquance juvénile

A l’occasion, Aggée Ajé Matembo Toto a fait siennes, les préoccupations de la jeunesse sportive auprès du Secrétaire général de la Majorité présidentielle, dont l’Unadef est membre, selon lesquelles le banditisme et la délinquance sont les conséquences de manque d’emplois ; de l’expropriation de terrains de jeux (Football, basketball, volleyball, etc.) qui crée frustration et méchanceté. Voilà pourquoi les oiseaux de mauvaise augure s’en servent et exploitent pour de sale besogne. Ils ont aussi expliqué que la jeunesse sportive est laissée pour compte, elle, qui a choisi la voie pacifique en opposition des Kuluna qui attirent l’attention des autorités et qui trouvent solution à leurs bavures.

Il s’est inscrit dans la logique de prise de conscience auprès de la jeunesse sportive, auprès de laquelle, ils ont signé un partenariat contre la violence, contre le pillage, contre le vandalisme et manipulation politicienne. Sinon, la jeunesse sportive qui a été également sensibilisée à l’enrôlement, a pris fait et cause de l’Accord politique en faveur de l’organisation des élections apaisées, crédibles, transparentes et démocratiques.

C’est à ce titre qu’il a exhorté, à l’occasion, la jeunesse sportive à s’enrôler massivement au processus électoral dont le fichier électoral est à refaire dans son intégralité pour punir, et sanctionner la vielle classe politique qui vieillit, mais ne l’admet pas et ne veut pas faire le relais à la jeunesse.

De ce point de vue, Aggée Aje Matembo Toto met quiconque et tout parti politique du Rassemblement en garde qui prétend avoir le monopole de la violence. Tout le monde en a la capacité, sinon, en démocratie, c’est la force de loi qui juge, et non celle de biceps. Dans cette sensibilisation, vulgarisation et mobilisation de la jeunesse sportive par l’Union Nationale de Démocrates Fédéralistes, l’heure est à l’enrôlement dit-il en haussant le ton, que de se servir de la jeunesse pour régler le compte aux adversaires politiques.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse