Pour avoir tiré sur Rossi Mukendi Kadima: Le Brigadier en chef Tokis Kumbo aux arrêts

Le Brigadier sera poursuivi pour violation des consignes
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’assassinat de Rossi Mukendi, le 25 février dernier dans l’enceinte de la paroisse Saint Benoit dans la commune de Lemba, a laissé tout le monde en émoi. Et ce, au regard du contexte qui entourait ce meurtre. Des commentaires et des rumeurs en sens divers ont envahi les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui ont pensé à tort à une chasse à la sorcière, mieux, ils ont cru que le de cujus était ciblé par rapport à son activisme. Une version que ne partage pas du tout la Police nationale congolaise.

Dans un communiqué publié hier et rendu public par M. Landu Mavinga Alphonse, Commissaire supérieur adjoint et porte-parole du Commissaire provincial de la Police ville province de Kinshasa, en rapport avec la manifestation non autorisée par l’autorité urbaine, organisée par le Comité Laïc de Coordination de l’Eglise catholique pour la journée du 25 février 2018, le Commissaire provincial de la ville province de Kinshasa avait tenu une causerie morale avec les hommes sous son commandement et signé l’ordre opérationnel n°022/2018 du 24 février 2018 auquel ses subordonnés ont été scrupuleusement instruits sur le maintien de l’ordre public dans le respect des droits humains, avec comme consigne ferme, la non utilisation des armes à feu avec comme objectif Zéro mort.

Comme tout le monde l’a si bien constaté, la marche a été un pétard mouillée et s’est vite muée en une journée ville morte. D’autre part, la Majorité présidentielle qui s’est exprimée là-dessus par la bouche d’André-Alain Atundu son porte-parole, a salué la maturité du peuple congolais qui, en s’enrôlant à 46 millions, démontre que la priorité est aux élections. Ce faisant, ils suivent la recommandation du président de la République, à savoir, les élections auront lieu et qu’il ne faut pas suivre ceux qui veulent distraire le peuple.  Ceux qui veulent créer une atmosphère factrice de chaos pour pouvoir,  à l’honneur leur plan initial de prise de pouvoir par la violence, par des moyens non démocratiques.  La MP demande à ces citoyens  qui dérapent de revenir au bon sentiment.

C’est dans cette optique qu’il importe de signaler l’arrestation du Brigadier en chef, Tokis Kumbo, matricule 1198511210674, de l’Escadron Mobile d’intervention Mont-Amba, pour avoir tiré des balles en caoutchouc à moins de 20 m sur Monsieur Mukendi Kadima Rossi, domicilié sur l’avenue Manzengele, n°70, commune de Ngaba, blessé, acheminé plusieurs heures après l’incident à l’hôpital Saint Joseph de Limete où il succombera à ses blessures. Et le communiqué de poursuivre que ce policier en agissant ainsi, voulait défendre son commandant d’unité, en la personne du Commissaire supérieur adjoint Lokeso Koso Carine devant une foule hostile qui les agressait avec le sous commissaire Mutampa Willy qui s’en est sorti avec une blessure grave à la tête. Le policier incriminé sera déféré à l’autorité compétente pour violation des consignes.

Ainsi, le bilan est d’un mort et 9 blessés dont 3 policiers. Par ailleurs, le Commissaire provincial de la police ville de Kinshasa informe l’opinion nationale et internationale que  toutes les personnes interpellées au cours de cette marche ont été relaxées.

Le CLC interpellé

Tout en exigeant des sanctions exemplaires envers ce policier qui a donné la mort à ce père de famille, l’on devra aussi interpeller le Comité Laïc de Coordination qui, semble-t-il exige l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre ? A ce sujet, la Majorité présidentielle à travers André-Alain Atundu pense que ce Comité n’a pas droit d’organiser des actions politiques pour une action de foi. Ce qui constitue selon lui une imposture ! En plus, lorsque, en tout état de cause, ils ont décidé de défier l’autorité et d’organiser quoi qu’il en soit les marches, ils doivent être attentifs à la réaction des chrétiens et du peuple. Les chrétiens ne veulent pas de ces catholiques confusionnistes.

Il a insisté pour dire qu’ils n’ont pas qualité de se substituer à ceux qui ont  la charge d’exécuter l’accord. Ce sont les parties prenantes. Les religieux  et les catholiques étaient des facilitateurs. Un facilitateur, c’est comme une  sage-femme qui aide à accoucher. La vie d’un enfant dépend du médecin, etc. Ils n’ont qu’à s’en tenir à leur rôle, et non faire de l’imposture ou de l’autoritarisme, parce qu’ils ont l’autorité de la foi ou imposer leurs convictions à ceux qui partagent la même foi qu’eux.

Lorsqu’on dit qu’on organise une marche pour que les élections aient lieu. Lorsqu’on dit qu’on organise les marches pour que Kabila parte avant la fin de son mandat, est-ce normal ? Ils veulent ramener le 23 décembre 2018 au 25 février 2018 !  S’agissant du sort de Kabila, la constitution qui assure la continuité de l’Etat, lui donne garantie d’être là jusqu’à l’élection de son successeur. L’accord reconnait la primauté de la constitution. C’est un combat de Don Cuchotte contre le moulin avant ou des actes d’héroïsme pour enfoncer une porte qui est déjà ouverte.

Il a terminé par dire que le peuple congolais doit croire en lui-même. « Nous avons d’abord la constitution qui garantit la continuité de l’Etat ; qui nous a donné le garant pour le bon fonctionnement des institutions et de la République. Nous avons l’Accord de la Saint-Sylvestre qui est l’expression de la volonté et de la détermination de la classe politique à aller aux élections à la date prévue par la CENI », martèle André-Alain Atundu, qui renchérit qu’à partir du 31 décembre 2016, jusqu’au 23 décembre 2018, il y aura des péripéties.

Mais il faut éviter de faire des manœuvres dilatoires ou de diversion, pour donner l’impression qu’on est empêché d’aller aux élections. Et ce, alors que jusqu’à ce jour, il n’y a d’actes d’entraves dans la marche du processus électoral. Il pense qu’ils doivent être honnêtes vis-à-vis d’eux-mêmes. S’ils ne sont pas prêts, ils doivent le dire, plutôt que de prendre cela comme prétexte et tenir le peuple en otage.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse