Pour avoir élevé Aggée Matembo en qualité de vice-ministre: L’Unadef reste fidèle à Joseph Kabila

par -
0 322

La nomination, elle se fête, elle mérite surtout pour un combattant de la démocratie et de la liberté, en l’occurrence Aggée Matembo, élevé au rang de vice-ministre en charge de l’Environnement et Développement durable. C’est le lundi 26 janvier, qu’il a pris possession officielle du Ministère de l’Environnement, et Développement Durable. Ce, après être reçu par les membres, cadres et militants de l’Unadef. Ce parti, membre de la Majorité Présidentielle, est resté fidèle au Président de la République Joseph Kabila Kabange, malgré le vent et les intempéries qui ont secoué cette formation politique, au lendemain de la décision unilatérale de son ancien président national de conduire le parti vers l’opposition.

Cependant, au sein du parti, la joie est au comble de voir l’Unadef reprendre ses privilèges au sein de la Majorité présidentielle. La décision sage de rester loyale au Chef de l’Etat, mais aussi la confirmation par l’élection d’Aggée Matembo comme président national du parti, lors de la Convention élective du 25 au 27 juillet 2016, et l’aboutissement heureux de ce succès politique.

En prenant ses fonctions de vice-ministre de l’Environnement et Développement durable, il a indiqué la nécessité et le rôle de ce ministère pendant son mandat, parce que pendant plus de 15 ans, ce ministère n’avait connu de vice-ministre. Il faut dire que ce ministère crée depuis 1975, n’avait pas connu pendant plus de 15 ans de vice-ministre, a dit Aggée Matembo. Pour lui,  la politique de ce ministère nécessite que la feuille de route du Gouvernement soit scrupuleusement appliquée, et a tracé les lignes directives de son ministère. « Notre présence ici en tant que vice-ministre, c’est pour appuyer ensemble avec mon titulaire, la politique globale du Gouvernement pour que ce giga ministère réponde aux attentes, au niveau international, mais aussi au niveau national. Vous devrait avoir à l’esprit que ce ministère fait la une de la préoccupation de la communauté internationale et que la Rdc doit être capable de jouer son rôle, surtout que les pays qui attendent de la République Démocratique du Congo, ce poumon écologique, espèrent en la politique édictée par le Gouvernement de la République », nous a-t-il confié. La première réunion de prise de contact avec les agents de l’administration a été un franc succès pour les deux personnalités nouvellement nommées à ce ministère.

Ils ont invité tous les agents de l’administration, sans oublier le corps syndical, a plus de coopération, de respect mutuel, mais aussi de la prise de conscience du rôle que devrait jouer ce ministère dans l’équilibre écologique mondial.

Ce gouvernement dans lequel se trouve Aggée Matembo, est le fruit du consensus national, après la signature de l’Accord politique du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine, dont l’objectif primordial est l’organisation des élections apaisées, transparentes et démocratiques. En plus de l’organisation des élections, le gouvernement a une mission double de veiller au social de la population, aussi de la sécuriser.

Tâche à laquelle, le Vice-ministre de l’Environnement et Développement durable s’attèle à son ministère, dans la gestion de l’écosystème et développement durable. A l’Unadef cependant, les cadres et membres du bureau politique national appuient totalement l’Autorité morale Aggée Matembo dans cette nouvelle fonction d’homme d’Etat. De cœur avec la famille éplorée de Charles Mwando Nsimba, l’Unadef pleure avec ceux qui pleurent l’ancien président national. Ce dernier, ne peut que se réjouir du dynamisme de l’actuelle Autorité morale du parti, en ce que l’Unadef vit au-delà de sa personne.

(Pius Romain Rolland)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse