Pour assurer la mobilité des malades et personnel de santé

par -
0 583
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministère de la Santé publique doté des ambulances médicalisées

  • La santé reste une priorité pour le Chef de l’Etat Joseph Kabila, en ce que la vie des enfants doit être protégée avant 5 ans à travers le Programme Elargi de Vaccination, PEV.
  • A l’occasion, le Premier Ministre pose la première pierre de l’édifice d’un grand centre de renommée mondiale de conservation des vaccins et autres intrants secs médicaux dans l’enceinte de l’Hôpital général de référence de Kinkole

A la cérémonie de la pose de la première pierre de construction de 4 dépôts modernes pour la conservation des vaccins et autres intrants, du ministère de la Santé publique, le chef du gouvernement, Augustin Matata Ponyo a procédé à la pose de ladite pierre à la l’hôpital général de référence de Kinkole, une banlieue kinoise, dans l’enceinte de ce que sera bientôt l’un des plus grands centres de stockage de vaccins dans le monde. Rappelons que c’est depuis 1978 que le Programme Elargi de Vaccination fut lancé.

A l’occasion, le Premier ministre a remis 46 ambulances médicalisées et 19 Jeeps de supervision aux membres techniques de Coordination du Programme d’équipements de structures sanitaires, PESS. « Il faudrait que nos amis qui utilisent ces équipements comprennent le bienfondé de la santé. Un homme en bonne santé est un être capable de faire le prodige, de soulever des montagnes. C’est pour cette raison que le Chef de l’Etat nous a demandé d’investir énormément dans l’éducation et dans la santé », a souligné le Premier ministre. Ces derniers qui font partie d’un second lot de véhicules sous financement propre du gouvernement de la RDC, doivent être utilisés uniquement pour les patients.       

A en croire le représentant de l’Unicef, partenaire du gouvernement, le fait que la RDC ait été déclarée et certifiée pays sans polio, le vaccin constitue un facteur de la préservation de la santé de la mère, du nouveau-né , de l’enfant. Point n’est besoin de rappeler qu’à l’instar de l’éducation, le développement et la richesse du pays repose sur la qualité du capital humain. « Ce succès témoigne également de la qualité du partenariat entre l’Etat congolais, les partenaires technique financier, la société civile, les médias et les instituts de recherches et bien d’autre, tous unis dans la volonté de faire œuvre commune pour garantir à chaque enfant le droit d’être protégé contre des maladies mortelles », a-t-il dit. Et d’ajouter que le succès d’avoir déclaré la RDC pays sans polio, ne doit pas le satisfaire au point d’encourager le statu quo. Au contraire, Cet acquis doit ouvrir la voie à d’autres succès. C’est ce qu’a compris la RDC qui se dote de nouvelles infrastructures et d’équipements visant à garantir la qualité de vaccin depuis, leur arrivée en RDC jusqu’au commencement crucial de leur administration, de leur inoculation à toutes les femmes enceintes et tous les jeunes enfants vivant en RDC. Et ce, y compris en des endroits les plus reculés et difficiles d’accès.

Il est évident qu’au regard de l’immensité de la RDC et des contraintes logistiques, le défi est éminemment important et qu’il faille le relever ce défi. « De tout vaccin inoculé alors qu’il a perdu son potentiel actif en raison d’une chaîne de froid déficiente et non seulement d’un gaspillage d’une précieuse ressource, il est également synonyme d’espoir déçu. L’espoir de voir un enfant ou une femme enceinte protégée contre les affres de la maladie mortelle ou paralysant, facilement évitable grâce à la vaccination », a indiqué le représentant de l’Unicef.                  

Ce chantier inauguré par le Premier Ministre Matata Ponyo Mapon, indique le représentant de Gavi (Alliance mondiale pour le vaccin et la vaccination), assure les autres chantiers qui verront le jour prochainement, permettant de doter la RDC de capacité, permettant de stocker des quantités de vaccins, du fait de l’introduction de nouveaux vaccins et de l’accroissement de la population infantile et de l’extension de services de vaccination. « A cette occasion, permettez-moi de saluer Gavi (Alliance mondiale pour le vaccin et la vaccination) dont l’appui financier s’est révélé déterminant dans le développement de ce programme ambitieux à l’échelle de la RDC. Au niveau mondial, Gavi est devenue la principale source de financement disponible auprès des pays en voie de développemen,t désireux de renforcer leur programme de vaccination », a-t-il renchéri.

Dans ce partenariat public-privé, Gavi fédère et capitalise les avantages comparatifs de ses membres. Lesquels comptent désormais l’organisation multilatérale, telle l’OMS, UNICEF, la Banque Mondiale, les organisations de la société civile, les organismes de la santé publique, les gouvernements des pays donateurs et adhérant de la RDC, les observations caritatives privées comme fondation Bill et Melinda Gates, les représentants de l’industrie pharmaceutique comme le fabricant de vaccin et les institutions financières. Ce qui fait que son financement de l’introduction du nouveau vaccin ainsi que le renforcement de la chaîne de froid. Par voie de conséquence, il a salué l’esprit d’engagement des agents du ministère de la Santé ; des volontaires et communicateurs sociaux qui travaillent sans relâche, parfois dans des conditions très difficiles pour que chaque femme et chaque enfant soient protégés contre des maladies facilement évitables par la vaccination. Car sans leur travail au quotidien au contact de la population, aucun succès dans le domaine de la vaccination ne sera possible. D’où, le défi de voir les corps de nouveaux enfants grandir en bonne santé.

Felix Kabange Numbi jette des fleurs au Président de la République

Le patron du secteur de la Santé a indiqué que la cérémonie du mardi 16 février 2016 revêt une double signification à savoir, la pause de la première pierre pour la construction d’entrepôts par le service de vaccination, avec le financement de Gavi et, ensuite, la remise des ambulances achetées sur fonds propres du Gouvernement. Paraphrasant l’auteur américain Harold Steven qui a dit « il y a une différence entre la peur et la préoccupation. Une personne qui a peur voit le problème, mais celle qui est préoccupée, résout le problème », a dit le ministre qui insiste sur le fait que le Gouvernement est préoccupé de la cérémonie du jour, le 16 février est une journée comme les autres, une journée vivante et radieuse du soleil. C’est l’occasion pour le Gouvernement de la RDC de féliciter Gavi pour le financement, son appui au renforcement du système de santé à travers un programme focalisé sur les priorités ; ainsi que sur les réalités du Congo profond, c’est-à-dire approche taillée sur mesure.          

« Cette approche financée pour un coût total de 150 millions de dollars américains, prévoit plusieurs activités parmi lesquelles la construction de quatre entrepôts à Kinshasa, à Lubumbashi, à Kisangani et à Ilebo ; l’achat d’un bateau frigorifique pour le transport et la distribution du vaccin le long du fleuve Congo ; l’achat d’un nouveau vaccin, la modernisation de la chaîne de froid avec le remplacement des frigos électriques et de frigos à pétrole par de frigos solaires dont l’un des spécimens sera présenté tout à l’heure à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre », a rassuré Félix Kabange Numbi.

Il faut dire que le premier lot de 2522 frigos solaires a été acheté puis distribué à travers la République, et le deuxième lot de 1800 est en train d’être négocié avec le fournisseur, précise le ministre de la santé. Félix Kabange Numbi a indiqué que la présence de ces frigos solaires permettra même aux milieux les plus reculés de la République de pouvoir conserver le vaccin et d’atteindre chaque enfant congolais sur l’étendue de la RDC. Ce même programme permettra la formation des travailleurs et agents du ministère de la santé publique et enfin de doter le personnel de santé le moyen de déplacement, cet entrepôt de Kinshasa dont le maître de l’ouvrage est le ministère de la Santé publique sur financement de Gavi, et que le maitre de l’ouvrage délégué est l’Unicef et la construction sera faite par l’entreprise Dematco Sarl. « Il s’agit d’un entrepôt qui sera le plus grand d’Afrique et au monde avec une capacité de 5m2 composé de deux parties ; une partie froide d’une capacité de 234m3 et une partie sèche pour la conservation des intrants secs mais également des médicaments d’une capacité de 10 mille m 3. Cet entrepôt sera informatisé avec un serveur central capable de contrôler la température mais aussi les stocks de vaccins se trouvant dans plusieurs chambres froides à travers la RDC », a dit le ministre.

En outre, un montant de 13 millions de dollars est prévu pour la construction de 4 autres entrepôts, en dehors des équipements. Dans le cadre de ce programme, le Premier Ministre a remis 19 véhicules de supervision et de coordination, dont 5 pour les organisations de la société civile, 6 pour le niveau central et 8 pour les antennes du Programme Elargi de Vaccination. Paraphrasant Benjamin Franklin qui dit « Des grands espoirs font que tout soit possible », qui introduit la deuxième partie qui portera la modernisation sur le secteur de la santé à travers le Programme d’Equipements des Structures Sanitaire, qui constitue la vision du Chef de l’Etat dans une matérialisation de la Révolution de la modernité, dont 700 centres de santé et 132 hôpitaux généraux de référence ont été équipés et dotés de médicaments essentiels ainsi que de contraceptifs. Pour ce faire, 34 centres de santé ont été construits ; 67 centres de santé en construction ; 66 ambulances ont été distribuées et plusieurs milliers personnels de santé ont été formés sur financement propre du gouvernement.

Ainsi donc, le Premier Ministre a lancé la deuxième phase de distribution des ambulances médicalisées, 70 achetés dont 43 distribuées, 6 pour Kinshasa, 7 Maniema, 6 Kongo central, 3 Kwango, 2 Kwilu, une ambulance pour la Mai Ndombe, 2 Equateur, 2 Mongala, 1 Tshuapa, 1 Nord Ubangi, 4 Kasaï Central, 2 Kasaï, 2 Sankuru, 3 Lomami, 1 Kasaï Oriental. Cette distribution tient compte de la décentralisation de la RDC. Ces ambulances devront transporter uniquement les malades, précise et martèle Félix Kabange Numbi.

(Pius Romain Rolland)        

      

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse