Porte parole privé de Papa Wemba

par -
0 806
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jean Gomer  parle du Mausolée Papa Wemba et de l’organigramme Viva la Musica

« Viva la musica » , de génération en génération, scandait sans cesse Papa Wemba de son vivant. En entretien avec l’Avenir Détente, Jean Gomer qui était son porte-parole privé pendant près de 20 ans, pense qu’on devra  bénéficier de cet héritage légué et tirer les leçons qu’il faut. « Des pourparlers avec les sponsors, les producteurs de Papa Wemba pour la survie de Viva la Musica sont en cours. En vue d’une décision finale visant la mise en place d’un nouvel organigramme de Viva la musica », a indiqué Jean Gomer.

Il souhaite que les anciens de Viva la musica  première génération (surnommés  les ancêtres de Molokaï)  dont font partie Jadot le Cambodgien, Stino Mubi, Fanfan de Molokaï, Lidjo Kwempa, Maray ou encore Redy Amisi en passant par Nouvelle Ecrita avec Pompon Miyake, Paty Patcheko Scoti Monama , Bendoson, Ya Jean Apocadero, Tocha Fulakanda, Guilain Madova et ceux de la dernière génération puissent considérer l’orchestre « Viva la musica » comme une entreprise. Composer un tout, tel le clan Langa Langa, ça sera une très bonne chose, dans un bel encadrement en vue de perpétuer le nom de Papa Wemba.

Tout en remerciant le Chef de l’Etat et tous les membres du gouvernement pour le déroulement des obsèques, l’on croit que le mausolée Papa Wemba  sera érigé dans son site vers Safari Beach.

Cela ressemblera à un musée où seront gardés toutes ses tenues de scène, du roi de la sapologie et projections vidéo de ses interviews et interventions télévisées ainsi que ses différentes productions scéniques, concerts livrés à travers le monde.

Plus de 18 ans de service auprès de Papa Wemba, depuis 1998, Jean Gomer a participé en 2006 à la sortie de l’album en Kitetela et a chanté «Kemafumbe» dernière chanson.

(Par Franck AMBANGITO)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse