Plus de peur que de mal à Goma

par -
0 596
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Fokker 50 de CAA : pas de crash, plutôt un affaissement de l’appareil

On connait désormais ce qui s’est passé hier mardi matin à l’aéroport international de Goma, avec le Fokker 50 de la compagnie Africaine d’aviation (CAA). En réalité, il n’y a pas eu de crash, mais plutôt un affaissement de l’appareil. Ainsi, l’appareil de la compagnie CAA a été endommagé au sol lors d’un contrôle technique, quelques minutes avant son départ pour Kisangani en province Orientale.

En effet, selon le correspondant du Journal L’Avenir à Goma, dans la province du Nord-Kivu, le mécanicien venait d’opérer un entretien de routine de l’appareil et par mesure de prudence, l’équipage a préféré procéder à la vérification de travaux, en voulant effectuer un vol d’essai avant le voyage.

Malheureusement, constate notre source, pendant que l’appareil faisait le taxi, jusqu’au moment où il devait prendre position pour le décollage, les trains arrière ont lâché et l’avion s’est affaissé. Le pire a été évité de justesse et tous les membres sont sortis indemne de l’avion, mais l’appareil s’en est sorti sérieusement endommagé à l’arrière.

Disons que cet avion devait se rendre à Kisangani, en province Orientale et les passagers ayant finis les formalités d’usage, se trouvaient déjà dans la sale d’attente. Heureusement que le vol n’a plus eu lieu. Peut-être que le pire allait se produire à l’atterrissage, à l’aéroport de Bangoka et on allait déplorer les pertes en vie humaine. Contacté, le directeur d’escale de CAA s’est réservé de tout commentaire et dit tout simplement que les explications reviennent plutôt aux techniciens. Néanmoins, c’est une erreur technique, conclut-il.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse