Play-off de la LINAFOOT: Les à-côtés du match V. Club-FC Renaissance

par -
0 339
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Premièrement, c’est le droit d’entrée au stade. Ce derby Kinois qui a opposé l’AS V. Club au FC Renaissance a coûté 3.000 FC, un peu supérieur aux autres rencontres qui se sont jouées depuis le lancement du play-off de la LINAFOOT. Ces dernières qui ont toujours coûtées 2.000 FC. Les sportifs se demandent, pourquoi cette hausse de prix seulement pour ce match ? A la LINAFOOT de noter que cette hausse de droit d’entrée au stade a favorisé la fraude, le public étant surpris. Grave encore, pour un match qui n’est pas arrivé à son terme pour raison d’impraticabilité du stade causée par la pluie, les supporters ont été contraints de payer un autre 500 FC pour vivre les 20 minutes restantes. Donc au total, ce match aura coûté 3.500 FC. C’est anormal !

En second lieu, parlons des échauffements de deux équipes. A ce stade, un seul point a attiré notre attention. C’est quand Héritier Luvumbu, sociétaire de l’AS V. Club a effectué son entrée. Ce dernier est allé saluer le public des « Bana Fibo ». Dès qu’il s’est pointé devant le public, un cantique a été entonné : « PMU, PMU jouer, Luvumbu na béquille, Ayuk na ballon ». Une façon pour les Renais de se moquer de ce joueur de V. Club, blessé avec les Léopards lors du CHAN/2016. Le coup de sifflet est donné, et quelques minutes après, FC Renaissance marque son but. La joie immense dans les gradins. Les protégés de l’évêque Pascal Mukuna, président du FC Renaissance, se moquent de Florent Ibenge, entraineur de V. Club. « Ibenge coach ya ba ngombe », c’est la chanson interprétée par les « fibo », ovationnant ainsi leur buteur du jour : « Ayuk, Ayuk, jouer le ballon ». C’est la mi-temps, les deux équipes regagnent les vestiaires, mais le public de Renaissance sort pour chercher les rameaux à l’extérieur du stade. C’est pour dire que Vita va perdre et être enterré. Malheureusement, à la reprise de la partie, V. Club égalise. Le stade est en ébullition et V. Club prend le dessus sur Renaissance en animation. Surtout que la pluie est un signe de bonheur pour les Dauphins noirs de la Capitale. La pluie s’intensifie et arrête tout et l’animation du camp de V. Club monte encore. A l’aire de jeu, les joueurs de Renaissance forcent l’arbitre à ne pas arrêter la rencontre. Hélas, la loi est dure, mais c’est la loi. Tout le monde aux vestiaires pour un autre rendez-vous le lendemain.

Les réactions des entraineurs

A l’intérieur des vestiaires, la presse va interroger les deux entraineurs pour donner leurs avis par rapport à la rencontre.

François Guéhi Monguéhi, entraineur du FC Renaissance pense qu’il n’y a aucune raison de se lamenter de la prestation des joueurs, car ils ont fait face à la formation de V. Club qui est encore en compétition africaine. « Je suis très satisfait de mes joueurs parce qu’ils commencent à progresser. Je remercie aussi V. Club parce que nous apprenons encore et on n’a pas des raisons pour nous lamenter. Contre Sanga Balende, ça sera encore un match de haut niveau par rapport à mon équipe. Et nous le jouerons avec le même élan », a-t-il dit.

Florent Ibenge à son tour, s’est dit déçu du match nul (1-1) contre FC Renaissance. Pour lui, il y a encore du temps pour récupérer les 2 points perdus lors des deux matchs nuls passés. « Le nul est une déception parce qu’on voulait gagner. Je crois que nous avons fait ce qu’il fallait en nous créant des occasions des buts, mais il nous manquait du réalisme. On a montré que l’AS V. Club était là. Mais la lutte est longue et le championnat continue. Il va être compliqué. On a perdu deux points, mais on compte bien les rattraper quelque part », a-t-il déclaré à la Presse.

(Altesse B. Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse