Play-off de la LINAFOOT: FC Renaissance et TP Mazembe se neutralisent

par -
0 147

Le FC Renaissance du Congo et le TP Mazembe de Lubumbashi se sont rencontrés, hier jeudi 20 avril au stade de Martyrs de la Pentecôte pour le compte d’un match en retard de la 2ème journée du play-off du  22ème championnat de la Ligue nationale de football. 1-1, c’est le score au terme des 90 minutes de jeu. A la lumière du match, les « Oranges » de la capitale viennent de louper l’occasion de prendre leur revanche contre TP Mazembe de Lubumbashi. Ce dernier qui l’avait battu en début de saison dans le cadre de la Super Coupe du Congo (1-3) jouée à Kindu dans la province du Maniema.

Mputu Mabi reste le Trésor du football congolais. Après sa longue suspension pour une affaire de contrat non respecté, c’était pour la première fois, pour le natif de la commune de Ndjili, de retrouver sa terre, et le stade de Martyrs de la Pentecôte. Signant son retour de belle manière, c’est lui qui a conclu à la 8ème minute une action menée sur le flanc gauche par un autre monstre, Rainford Kalaba.

Appuyés par les supporters de Vita, Dcmp y compris les quelques mazembiens de la capitale, les Corbeaux de Lubumbashi ont mis les pieds au ballon durant le premier quart d’heure, avant de céder la main aux Kinois. L’équipe de Kinshasa ne prendra pas trop de temps pour réagir. Après mille et une actions qui, soit ont tué les oiseaux en haut de la cage, ou s’est buté  à aux bras fermes de l’ivoirien Gbohou, Christian Ngimbi du FC Renaissance prendra ses responsabilités. A la 36ème minute, ce latérale gauche va lâcher un tir fumant de près de 40 mètre sur son aile gauche et le portier de la sélection ivoirienne a étalé tout son gabarit pour constater le dégât sur la lucarne opposée. Les gradins s’enflamment.

La mi-temps interviendra sur ce même score. Au retour des citrons, c’est une succession d’occasions franches que les deux formations vont rater. Mais le FC Renaissance a de quoi se mordre les doigts, puisque jésus Moloko, qui peut être considéré comme l’homme du match, a bouché la feuille du match à la 65ème minute. Passe en profondeur du Brésilien Vanderley, réception et course dans le grand carré, l’immaturité de ce jeune joueur ne l’a pas permis de faire un crochet extérieur pour servir les autres biens placés.

Le satisfecit de François Guéhi

Juste après la rencontre, l’entraineur du FC Renaissance a réagi en disant : « L’équipe a tenu parce qu’elle a essayé de respecter les consignes contre une grande équipe de Mazembe. Vraiment, c’est génial ce que les enfants ont fait aujourd’hui. Je leur dis bravo. Faire un match nul avec eux, je dis Dieu merci. On allait le tenir parce que nous sommes jeunes et il y a la foule, il y a l’envie de jouer et de se montrer aussi par rapport à Mazembe que l’on connait déjà et qui est  grand. Nous, on n’avait pas la pression. Dans le football, il n’y a pas de réalité. Donc, j’ai toujours confiance en ces jeunes-là. Vraiment ils ont montré qu’ils peuvent, mais nous ne sommes qu’en début du play-off, nous sommes à la 4ème journée.  Or on a 14 matchs à jouer. Il faut être prêt pour tous les matchs ».

Sans doute, les « Bana Fibo » qui totalisent 5 points risquent, pour le reste du championnat, de regretter ces deux points perdus à Kinshasa. Quand au TP Mazembe, l’équipe enchaine son deuxième match nul consécutif de la saison, après celui contre le leader DCMP Imana à Lubumbashi.

Pour l’instant, cap pour les Corbeaux vers Mbuji-Mayi, afin de croiser les Anges et Saints de Sanga Balende ce dimanche 23 avril. Pendant ce temps, son adversaire du jour, le FC Renaissance, sera reçu le même dimanche 23 avril par l’AS V. Club à Kinshasa. A la veille, OC Muungano recevra le 22 avril  DCMP/Imana au stade de la Concorde de Kadutu à Bukavu.

(Onassis Mutombo)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse